La colocation multiplie les avantages et fait des adeptes de plus en plus nombreux. Si le côté économique est l’argument n°1 pour les candidats colocataires, beaucoup d’entre eux sont aussi séduits par le côté convivial. Mais voilà : la vie avec d’autres colocataires peut vite tourner au cauchemar sans un minimum d’organisation, de concessions et de dialogue. Comment savoir si ce mode de vie est fait pour vous ? Nous avons retenu 4 tests disponibles sur internet.

Ne nous méprenons pas. Contrairement à ce que certains pensent encore , la vie en colocation n’est pas non plus une vie en communauté (en général…). Chacun dispose de son propre espace privé qui lui permet de s’« isoler » quand il le souhaite. La colocation, c’est chacun chez soi dans le même logement.

Ne pas vivre seul, se faire des connaissances voire de nouveaux amis (surtout lorsqu’on part étudier dans une nouvelle ville), c’est sûr, ça peut donner envie !

Mais vivre en colocation signifie savoir vivre avec les autres, partager des espaces et des temps de vie, partager les tâches ménagères, savoir s’organiser, savoir être patient et parfois même tolérant. Il faut s’adapter au rythme des autres colocataires, à leurs besoins, éventuellement faire des concessions sur la déco ou accepter qu’ils aient une vie amoureuse, gérer les questions d’argent, le contenu du frigo, les courses, celui ou celle qui prépare à manger, etc. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un règlement intérieur de la colocation est souvent indispensable pour mettre tout le monde d’accord.

Si généralement il ne vaut mieux pas être un(e) maniaque de l’ordre et de la propreté dans une colocation (personne n’est parfait !), il est tout de fois essentiel de se plier à un minimum de règles de savoir-vivre, de partage et de communication. Et tout le monde n’en est pas capable.

Pour savoir si votre personnalité et votre tempérament seraient compatibles avec la colocation, ou au contraire si ce n’est définitivement pas votre truc, différents tests existent sur internet, plus ou moins psychologiques :

Bien sûr, il vaut mieux répondre sincèrement, sinon votre aventure pourrait vite tourner au cauchemar !

When-Rachel-Proves-She-Knows-How-Cat-Fight