grenobleLe Salon Immobilier de Grenoble s’est tenu le week-end dernier à Alpexpo. Pour l’occasion, nous faisons aujourd’hui le point sur le marché locatif privé grenoblois en nous basant sur les locations réalisés sur l’ensemble de l’année 2014 sur LocService.fr.

 

 

ideavideo-marche-locatif-grenobleVous n’avez pas le temps de tout lire ? Découvrez les principaux chiffres du marché locatif de Grenoble présentés en vidéo de 1 minute sur cette page !

60 % des ménages de Grenoble sont locataires (source Insee). Métropole majeure de la région Rhône-Alpes et ville universitaire, Grenoble est la cible de 45 % des recherches de locations en Isère. L’attrait de la ville influence donc le niveau des loyers constatés.

6 locations sur 10 sont des petites surfaces

60 % des locations réalisées à Grenoble sont des petites surfaces (6,5 % de chambres, 41 % de studios et 12,5 % de T1) ce qui est normal pour une ville étudiante. En 2014, on constate une baisse des loyers charges comprises des petites surfaces de 1,55 %. Dans la mesure où les charges locatives évoluent plus vite que les loyers, on peut même affirmer que les loyers hors charges des petites surfaces ont nettement baissé par rapport à 2013.

En moyenne, les chambres se sont louées 335 € pour une surface moyenne de 14 m2, les studios 410 € pour 21 m2 et les appartements T1 489 € pour 33 m2.

 

repartition-locations-grenoble

Les loyers des appartements en légère baisse

Les appartements (T2 au T5) représentent 40 % de l’offre locative de Grenoble contre 46 % dans l’Hexagone. Le loyer moyen des appartements grenoblois se situe actuellement à 679 € pour 55 m2 contre 691 € au niveau national. LocService.fr constate une baisse de 1 % du loyer moyen, charges comprises, des appartements loués à Grenoble en 2014. Comme la majorité des villes de Province, la récession du marché locatif liée à la faiblesse de la mobilité résidentielle des locataires face au chômage, à la baisse du pouvoir d’achat et au climat politique, explique cette baisse des loyers.

En 2014, un T2 s’est loué en moyenne 590 €, un T3 743 € et un T4 922 €. Quant aux très grands appartements, on dépasse les 1.150 €. Grenoble se situe au niveau des autres grandes villes françaises pour la proportion d’appartements meublés (9,65 %), alors que dans le reste du territoire la moyenne se situe à 10 %.

Moins de 1 % des locations sont des maisons

Comme pour la plupart des grandes villes, l’offre locative de maisons à Grenoble reste limitée. Seules 0,5 % des locations réalisées sont des maisons (F2 à F5). Bien entendu, autour de Grenoble ce taux évolue rapidement. D’ailleurs, sur l’ensemble de l’Isère, 5,56 % des locations sont des maisons, très au-dessous de la moyenne nationale qui s’établit à 10 % des locations réalisées. Sur l’ensemble de la région Rhône-Alpes les maisons représentent seulement 1,62 % de l’offre locative.

Si le loyer moyen constaté pour les maisons est de 978 €, ce chiffre est bien entendu à relativiser vu le faible nombre de maisons en location pris en compte.

Comment se situe le loyer moyen à Grenoble ?

Le loyer moyen charges comprises pour se loger à Grenoble est de 524 € en 2014 et se situe sous la moyenne départementale, régionale et nationale. Bien entendu, l’influence du nombre important de petites surfaces louées en 2014 à Grenoble fait baisser le loyer moyen de la ville. Quoi qu’il en soit, le loyer moyen à Grenoble reste 80 % moins élevé que dans la capitale.

comparaison-loyers-grenoble

 

Méthodologie : Données issues de l’étude de près de 900 logements ayant changé de locataire à Grenoble sur LocService.fr sur l’année 2014. Les évolutions sont calculées en comparant l’année 2014 avec 2013. Les loyers sont exprimés charges comprises.