La fameuse baisse des APL de 5 euros qui a déclenché les passions récemment n’a pas fini de faire parler d’elle. Le gouvernement s’est rendu compte que cette baisse pourrait engendrer un effet de seuil non prévu : près de 50.000 bénéficiaires seraient exclus d’office du dispositif. Afin de s’épargner une polémique supplémentaire, le gouvernement propose de rectifier le tir.

Tout vient d’un article de BFM du 28 juillet 2017 épinglant le gouvernement sur la question du seuil de versement des APL : celui-ci étant fixé à 15 euros, une baisse des APL de 5 euros ferait sortir complètement du dispositif les bénéficiaires qui touchaient entre 15 et 19 € d’APL. Ceux-ci ne verraient donc pas une baisse annuelle de 60 €, mais une perte de 180 à 228 €. Environ 50.000 allocataires seraient concernés par cet effet de seuil indésirable : de quoi mettre de l’huile sur le feu dans un dossier déjà très tendu.

Alerté par ce risque, le gouvernement a tenu à rassurer les français en annonçant, hier, que pour pallier ce problème le seuil de versement des APL pourra être abaissé à 10 € au lieu de 15. Le nombre de bénéficiaires ne baissera donc pas…et risque même d’augmenter ! En effet, toujours selon BFM ce sont environ 43.000 foyers qui sont susceptibles de devenir éligibles aux APL grâce à ce seuil abaissé. Si le gouvernement cherchait à faire des économies, c’est l’effet inverse qui risque de se produire avec cette rectification.