Lors d’un discours face aux préfets, Emmanuel Macron a formulé une demande pour le moins surprenante : pour compenser la baisse controversée de 5 € des APL prévue en octobre, il appelle les propriétaires a baisser d’autant leurs loyers.

Bien que le Président ait récemment taxé la baisse des APL de « connerie sans nom » selon le Canard Enchaîné, il faut croire que cette mesure reste d’actualité. En effet, dans un discours tenu en ce début de semaine face aux préfets, Emmanuel Macron s’est même étonné que personne n’ait demandé aux bailleurs (sociaux et privés) de diminuer eux aussi leurs loyers de 5 euros pour accompagner cette baisse des APL prévue en octobre 2017.

Il rappelle par la même occasion qu’il continue d’adhérer à l’idée selon laquelle les hausses d’APL alimentent les hausses de loyers. « C’est ça, la responsabilité collective », a-t-il proclamé : « j’appelle publiquement tous les propriétaires à baisser de 5 euros le loyer par mois« . Une façon habile de dédouaner le gouvernement de cette polémique en renvoyant la responsabilité aux bailleurs.

Dans un entretien au Point paru la semaine dernière, Emmanuel Macron envisageait même d’aller au-delà de cette baisse de 5 euros des APL, « mais seulement dans le cadre d’une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers ». Entendez par là un choc de l’offre de logements, un thème qui a été d’ailleurs abordé durant la campagne présidentielle.