La mairie de Montpellier a récemment inauguré un système de colocation étudiante innovant au sein d’une maison de retraite. En échange d’une présence auprès des résidents âgés, les étudiants bénéficient d’un loyer très abordable. Une initiative qui mérite un coup de projecteur…

Un sujet particulièrement intéressant concernant le logement a été abordé le 18 février dernier dans le 13h de Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Une maison de retraite montpelliéraine a récemment accueilli deux pensionnaires un peu particuliers : des étudiants ! La mairie leur a proposé de vivre en colocation dans un logement au sein de l’EHPAD, d’une surface de 110 m², pour seulement 240 € par mois. Ce tarif correspond à peu près à la moitié du prix d’un studio en location, beaucoup moins grand de surcroît.

En échange de cet avantage, les deux étudiantes s’engagent à proposer 3 heures d’ateliers par semaine pour les seniors ; des ateliers qui peuvent servir aussi bien de divertissement que d’entretien de leurs facultés intellectuelles ou motrices. Une présence qui est visiblement appréciée à l’unanimité chez les résidents, parmi lesquels beaucoup ne reçoivent que peu, voire pas de visites. Autre avantage du côté des étudiants : cette expérience peut enrichir leur CV, par exemple pour celles et eux qui préparent un diplôme en lien avec le social.

Face aux loyers élevés des logements étudiants dans les grandes villes, la colocation apparaît généralement comme une solution particulièrement intéressante, mêlant prix attractifs et belles superficies. Avec cette formule en EHPAD, les étudiants peuvent bénéficier de prix encore plus bas que ceux du marché, pour un logement particulièrement grand, et participer à une démarche profondément humaine.

Si ce dispositif existe également à Brest et Toulouse, il mérite d’être largement développé et étendu à d’autres villes tant l’avantage est grand du côté des seniors comme de celui des jeunes.

Voir l’extrait vidéo du JT