Certaines personnes ont pu lire des informations contradictoires ces derniers jours concernant un éventuel report ou suspension de paiement des loyers pendant la crise du Covid-19. Nous faisons le point pour tenter d’éclaircir la situation.

Les locataires doivent continuer de verser le loyer

En règle générale, les locataires restent redevables du loyer pendant la crise du coronavirus. Les règles de confinement ne changent rien aux habitudes : tant que le bail n’est pas résilié ou que le locataire occupe le logement, il faut continuer de payer le loyer. En effet, les propriétaires ont eux aussi de leur côté un crédit à continuer de rembourser, et une rupture de loyers peuvent les mettre dans de sérieuses difficultés.

Seules les très petites entreprises dont l’activité est affectée par la propagation de l’épidémie peuvent avoir droit à un report de leur loyer (et de leurs factures eau/énergie) pour leurs locaux professionnels.

Pour restituer les clés et prouver ainsi au bailleur que le logement n’est plus occupé, il est possible de les lui faire parvenir via une lettre en recommandé avec accusé de réception s’il est d’accord.

A noter que pour les locataires qui se retrouvent en difficulté pour régler le loyer, il existe des aides comme l’explique la vidéo ci-dessous.

Les étudiants en résidence universitaire sont exonérés en avril

Afin de soutenir les étudiants bénéficiaires de logements Crous, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a annoncé fin mars dernier qu’ils ne seront pas redevables du loyer d’avril 2020. Par ailleurs, et à l’instar des locataires du parc privé, les occupants des résidences universitaires pourront continuer d’y loger même s’ils ont déposé un préavis prenant fin pendant le confinement.

Dans le privé cependant, des initiatives de solidarité fleurissent cà et là, comme ces propriétaires qui ont accepté de diviser leurs loyers par deux pendant le confinement en Charente-Maritime, ou ce propriétaire qui a divisé par deux le loyer de sa locataire aide-soignante dans les Côtes-d’Armor, là aussi sur toute la durée du confinement. Une manière pour certains de rendre hommage aux personnels soignants, pour d’autres simplement pour éviter d’ajouter de la difficulté à leurs locataires. En effet, ceux qui peuvent se permettre ce genre de beau geste, auront tout intérêt à aider à garder leurs locataires en place plutôt qu’à risquer des situations d’impayés.