Vous êtes étudiant et vous prévoyez de prendre bientôt un logement en location ? Comme vous le savez sans doute, le futur propriétaire vous demandera certainement qu’une personne se porte garante pour vous. Si la grande majorité des étudiants se tourne vers leur famille ou leurs amis, d’autres n’ont pas forcément quelqu’un dans leur entourage qui gagne trois fois le loyer demandé. Parfois même, le bailleur demande à cumuler les garanties, ce qui complique les choses. Mais rien n’est perdu, il existe des solutions !

Trouver un garant (ou caution, à ne pas confondre avec le chèque de caution) est quasi-indispensable pour décrocher une location étudiante, notamment lorsqu’on loue entre particuliers. En effet, entre les risques de dégradations et de loyers impayés, les propriétaires veulent se couvrir quitte à exiger des garanties souvent difficiles à rassembler pour les candidats. Quelles solutions s’offrent donc aux étudiants ?

1. La famille et les amis : prudence !

91 % : c’est le pourcentage d’étudiants qui déclarent faire appel à leur famille pour se porter garant selon une récente étude menée par LocService.fr. Pour 2 %, ce sont leurs amis qui se portent garants. Si se faire aider par son entourage est de loin l’option la plus utilisée par les étudiants, elle ne se révèle pas toujours suffisante. Dans certains cas, le salaire du garant n’est pas assez élevé, ou sa situation n’est pas jugée assez stable par le bailleur, qui va réclamer alors un second garant. Dans d’autres cas, les problèmes surviennent lorsque le bailleur doit effectivement solliciter le garant pour obtenir un paiement du loyer : tensions dans la famille, changement de situation qui rend le garant insolvable, rupture,…

Nous vous conseillons par exemple d’être très prudent si vous faites appel à la famille de votre petit ami(e) pour se porter garant pour vous : que se passe-t-il si vous veniez à rompre ? Êtes-vous vraiment sûr que vos amis voudront payer vos loyers en retard, soit potentiellement plusieurs milliers d’euros ? Il convient d’être particulièrement prudent car l’engagement de cautionnement peut être lourd de conséquences et les bonnes relations peuvent se transformer en bataille rangée pour des histoires d’argent.

2. La garantie Visale : Action logement se porte caution gratuitement

La garantie VisaleQuelle meilleure garantie que celle apportée par un organisme aussi important qu’Action Logement ? C’est ce que propose VisaleVisa pour le Logement et l’Emploi »), un dispositif gratuit, géré par Action Logement et qui a vu le jour en janvier 2016 en lien avec l’Etat. Même s’il est dédié à l’origine aux salariés, Visale est ouvert aux étudiants, à condition qu’ils soient boursiers ou non-rattachés au foyer fiscal de ses parents. Et ça marche aussi si vous prenez une location pour votre stage !

Action Logement se porte donc caution pour le locataire pendant 3 années, à condition que le loyer ne dépasse pas 1500 € à Paris et 1300 € dans le reste de la France. Si le loyer ne dépasse pas 425 €, il n’y aura même pas besoin de fournir de justificatif de revenus lors de l’inscription. Le principe est relativement simple et tout se passe en ligne sur www.visale.fr : le locataire obtient son « visa » Visale, il le présente au propriétaire, et ce dernier le fait valider sur le site pour valider la garantie.

Le dispositif fonctionne à la fois pour les meublés et les non-meublés, ainsi que pour les colocations : il suffit que l’un des colocataires soit éligible Visale pour que tous les autres en bénéficient aussi. Les logements pour étudiants situés en résidences universitaires peuvent aussi être garantis sous réserve qu’ils ne soient pas conventionnés.

Même si l’obtention du visa est soumise à plusieurs conditions liées au candidat et au logement lui-même, Visale est une aide précieuse qui peut servir aussi bien pour l‘étudiant qui n’a pas de garant que pour celui qui veut cumuler les garanties pour rassurer son futur bailleur.

3. La CLÉ : une caution payante pour les étudiants qui ont des revenus

Caution Locative Etudiant - CLEAlors que la garantie Visale peut être utilisée seule ou en cumul avec d’autres cautionnements, la CLÉ (Caution Locative Étudiante) est spécifiquement dédiée aux étudiants qui n’ont aucun garant. C’est une caution proposée par l’Etat et gérée par les Crous. Elle est ouverte à tous les étudiants de moins de 28 ans, sous réserve que ceux-ci disposent de revenus. Par ailleurs, elle est payante (1,5 % du loyer) et couvre 10 mois de loyers. Le montant des loyers couverts est plafonné afin de privilégier l’offre abordable. Ce plafond est fixé en province à 500 € pour une personne seule, 600 € en Ile-de-France et 700 euros à Paris. Pour les couples, ce plafond est augmenté de 60%.