En novembre dernier, l’immolation d’un étudiant de 22 ans devant les bureaux du CROUS à Lyon a été le point de départ d’une mobilisation des syndicats étudiants au sujet de leur précarité. Le 28 novembre, le CNOUS annonçait par voie de communiqué de presse le gel exceptionnel des loyers dans ses résidences pour 2020.

L’offre de logement en résidence universitaire

Environ 175.000 logements étudiants sont détenus par les CROUS. Réservés aux étudiants boursiers, ces logements sont proposés à un tarif bien inférieur au prix du marché, bien qu’il y ait des disparités entre les résidences et selon les villes. D’après le CNOUS, déduction faite des aides au logement, il faut compter en moyenne 100 €/mois pour une chambre et entre 150 et 200 €/mois pour un studio de 18 m².

Chaque année, la réglementation prévoit que soit appliqué un Indice de revalorisation des loyers (IRL) en janvier. Exceptionnellement et en accord avec le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, les loyers ne seront pas réévalués en 2020 et resteront donc au niveau de 2019.

Cependant, 175.000 logements pour 1.6 millions d’étudiants résidant hors du domicile familial : cette nouvelle n’aura d’impact que pour moins de 11 % de cette population.

Afin de permettre aux jeunes de trouver plus facilement un logement, le gouvernement a lancé en 2017 le Plan 60.000 logements étudiants, promettant la construction de 60.000 logements supplémentaires d’ici 2022. Mais le retard pris dans les constructions est de mauvaise augure. En septembre 2019, Le Monde publiait un article dans lequel il révèle que l’on devrait « péniblement » atteindre les 30.000 logements supplémentaires d’ici 2022, soit moitié moins que ce qui était prévu.

Le parc locatif privé, première source de logement pour les étudiants

Faute de place dans les résidences universitaires, plus de 80 % des étudiants à la recherche d’un logement se tournent vers le parc locatif privé. Pour se loger, ils dépensent plus de la moitié de leur budget mensuel. Plusieurs dispositifs sont cependant à leur disposition pour faciliter leur accès au logement :  les aides au logement de la CAF, la possibilité d’obtenir un financement du dépôt de garantie, ainsi que la garantie Visale pour ceux qui n’ont pas de garant.

A savoir : LocService participe à la réduction des frais liés à la recherche d’un nouveau logement étudiant. Le principe est simple : il consiste à mettre en relation les candidats locataires et les propriétaires proposant une location. Toutes les offres sont garanties sans frais d’agence, soit environ un mois de loyer économisé. Le site compte actuellement près de 37.000 logements disponibles, auxquels s’ajoutent plus de 39.000 chambres en colocation ou chez l’habitant. En savoir plus