Etudiants étrangers en France - Source image : lefigaro.frSelon les calculs de Pierre Tapie, ancien directeur de l’Essec, « former 500 000 étudiants étrangers supplémentaires, c’est 8 à 10 milliards d’euros de PIB  qui seront générés directement par leur formation et leur vie sur leur territoire ». Des chiffres édifiants, qui expliquent pourquoi la France se bat pour attirer les étudiants des quatre coins du monde. Depuis deux ans, elle est passée de la 3ème à la 5ème place parmi les pays les plus attractifs. Parmi les principales sources d’insatisfaction des étudiants, on retrouve bien sûr la question du logement.

Attirer les meilleurs étudiants, contribuer à la formation des futures élites mondiales, il s’agit là d’un enjeu stratégique, répète Pierre Tapie. Les étudiants formés en France deviennent des ambassadeurs de choix : ils favorisent les échanges économiques et commerciaux avec leur pays d’origine et contribuent à l’influence intellectuelle, économique et linguistique de la France. Et pour ceux qui choisissent de s’y installer, ils participent aux avancées technologiques et scientifiques, apportent de la « matière grise » capitale pour le développement du pays, et bien sûr payent des impôts.

En 2013, la France accueille plus de 289 000 étudiants étrangers. Selon un baromètre réalisé par TNS Sofres auprès d’anciens, actuels ou futurs étudiants étrangers en France, leurs principales motivations sont :

  • la qualité de la formation (51 %)
  • apprendre la langue française ( 42 %)
  • la réputation des établissements (37 %)
  • La valeur des diplômes (35 %)
  • L’intérêt culturel de la France (35%)

A l’issue de leur séjour, la satisfaction des étudiants domine largement : 90 % sont satisfaits ou très satisfaits. S’ils plébiscitent l’art de vivre en France, les possibilités de sorties et de découvertes, ils apprécient également la qualité de l’enseignement et des diplômes, et le faible coût des études.

Si les atouts ne manquent pas, il existe cependant des sources de déception qui freinent l’attractivité de la France : la principale (47 % des étudiants) est le coût trop important de la vie, la rareté de l’offre de logements et leur coût. Les procédures administratives ont également marqué négativement plus de la moitié (52 %) des étudiants.

Devant ce constat, on comprend l’intérêt de développer l’offre de logements étudiants, attirer les investisseurs et faciliter l’accès de ces logements aux étrangers. Proposer son logement à un étudiant étranger, c’est répondre à une demande forte donc augmenter ses chances de trouver un locataire, et plus indirectement contribuer au rayonnement de la France dans le monde.

Source : Le Figaro

ideaSur LocService.fr, les propriétaires peuvent gratuitement créer leur Espace Propriétaire pour inscrire leurs logements à louer et sélectionner puis contacter leurs futurs locataires. Quant aux étudiants, ils peuvent trouver rapidement un logement sans frais d’agence en remplissant une demande de location. Une fois cette demande créée, les propriétaires peuvent la consulter et contacter l’étudiant s’ils souhaitent lui proposer leur logement.