carte-clermontLe Salon de l’Habitat de Clermont-Ferrand s’est tenu du 13 au 16 mars dernier : pour l’occasion, LocService fait aujourd’hui le point sur le marché locatif privé de Clermont-Ferrand, où 65 % des ménages sont locataires selon l’Insee. Les chiffres sont issus des locations réalisées sur LocService sur l’ensemble de 2014.

 

 

ideavideo-clermontVous n’avez pas le temps de tout lire ? Découvrez les principaux chiffres du marché locatif de Clermont présentés en vidéo de 1 minute sur cette page !

LocService.fr dévoile que 64 % des locataires qui souhaitent s’installer dans le Puy-de-Dôme recherchent en priorité sur Clermont-Ferrand. L’attrait de la ville influence donc le niveau des loyers constatés.

Plus de la moitié des locations concernent des petits logements

54 % des locations réalisées à Clermont-Ferrand sont des petites surfaces (6,5 % de chambres, 34 % de studios et 13 % de T1) ce qui est normal pour une ville étudiante.

En 2014, on constate une stabilité du loyer au m2 charges comprises des petites surfaces (+0,32 %). Dans la mesure où les charges locatives évoluent plus vite que les loyers, on peut même affirmer que les loyers hors charges des petites surfaces ont baissé par rapport à 2013.

En moyenne, les chambres se sont louées 304 € pour une surface moyenne de 16 m2, les studios 366 € pour 22 m2 et les appartements T1 397 € pour 28 m2.

 

repartition-locations-clermont

558 € en moyenne pour un appartement

Les appartements (T2 au T5) représentent 45,5 % de l’offre locative de Clermont-Ferrand contre 46 % dans l’Hexagone. Le loyer moyen des appartements clermontois se situe actuellement à 558 € pour 56 m2 contre 691 € au niveau national. LocService.fr constate une très légère baisse de 0,26 % du loyer moyen, charges comprises, des appartements loués à Clermont-Ferrand en 2014. Comme la majorité des villes de Province, la récession du marché locatif liée à la faiblesse de la mobilité résidentielle des locataires face au chômage, à la baisse du pouvoir d’achat et au climat politique, explique cette baisse des loyers.

En 2014, un T2 s’est loué en moyenne 484 €, un T3 598 € et un T4 687 €. Quant aux très grands appartements, on peut dépasser les 850 €. Clermont-Ferrand se situe au-dessous des autres grandes villes françaises pour la proportion d’appartements meublés (6,5 %), alors que dans le reste du territoire la moyenne se situe à 10 %.

Les locations de maisons, un marché très marginal

Comme pour la plupart des grandes villes, l’offre locative de maisons à Clermont-Ferrand reste limitée. Seules 0,62 % des locations réalisées sont des maisons (F2 à F5). Bien entendu, autour de Clermont-Ferrand ce taux évolue rapidement. D’ailleurs, sur l’ensemble du Puy-de-Dôme, 8,13 % des locations sont des maisons, en-dessous de la moyenne nationale qui s’établit à 10 % des locations réalisées. Sur l’ensemble de la région Auvergne les maisons représentent 11,39 % de l’offre locative. Si le loyer moyen constaté pour les maisons à Clermont-Ferrand est de 765 €, ce chiffre est bien entendu à relativiser vu le faible nombre de maisons en location pris en compte.

Clermont-Ferrand, une ville peu chère ?

Le loyer moyen charges comprises pour se loger à Clermont-Ferrand est de 456 € en 2014 et se situe au même niveau que la moyenne régionale mais au-dessous de la moyenne départementale et des autres villes de province. Il faut bien sûr tenir compte de l’influence des locations de petites surfaces louées en 2014 aux étudiants qui fait baisser le loyer moyen de la ville. Quoi qu’il en soit, le loyer moyen à Clermont-Ferrand reste 2 fois moins élevé que dans la capitale.

comparatif-loyers-clermont

Méthodologie : Données issues de l’étude de près de 350 logements ayant changé de locataire à Clermont-Ferrand sur LocService.fr sur l’année 2014. Les évolutions sont calculées en comparant l’année 2014 avec 2013. Les loyers sont exprimés charges comprises.