Le bruit peut devenir une vraie source d’inconfort pour les occupants d’un logement, a fortiori en appartement. Une récente étude montre que 42 % des habitants d’appartement ont déjà vécu des tensions avec leur voisinage pour des nuisances sonores, un chiffre qui descend à 23 % pour les habitants de maison. Quelle est l’ampleur de ce phénomène et comment s’en protéger ?

De manière générale, près d’un Français sur trois reconnait avoir déjà connu des tensions avec ses voisins pour des problèmes liés au bruit. Un chiffre qui monte à 69 % pour ceux qui déclarent avoir de mauvaises relations avec leurs voisins, il semble donc que les nuisances sonores soient « la première cause des conflits de voisinage » selon l’association Qualitel à l’origine d’une étude sur le sujet (à consulter ici).

Pour autant, ces nuisances ne sont pas toujours causées par le seul comportement des voisins, mais par la mauvaise isolation acoustique. Les Français qui ont déjà eu des tensions avec leurs voisins sont ainsi deux fois plus nombreux que les autres (48 % vs 22 %) à déplorer une mauvaise isolation acoustique de leur logement.  Selon cette même étude, les problèmes liés au bruit sont la deuxième cause d’insatisfaction des Français vis-à-vis de leur logement après l’inconfort thermique (30 % d’insatisfaits contre 32 %).

Top 3 des bruits les plus gênants en appartement

Chose logique, les habitants des plus grandes villes sont les plus exposés aux nuisances sonores : 77 % des Parisiens sont occasionnellement réveillés la nuit, 64 % pour les habitants de villes de plus de 20 000 habitants, 54 % pour les villes de moins de 20 000 habitants et 45 % en zone rurale.

Cette étude montre également une corrélation entre l’ancienneté du logement et le défaut d’isolation acoustique :

  • 17 % d’insatisfaits pour les logements d’après 2017 ;
  • 25 % pour les logements construits entre 1980 et 2007 ;
  • 40% pour les logements de la période 1945-1979 ;

Il faut cependant noter que cette observation ne se vérifie pas pour logements encore plus anciens (surtout avant 1900), en raison sans doute de la meilleure qualité des matériaux utilisés.

Consultez notre article pour connaître les recours possibles en cas de troubles de voisinage.