Paru le 7 décembre dernier, l’observatoire annuel de l’Insee dresse un état des lieux du parc de logements français en 2017 : nombre de résidences principales, part de locataires et de propriétaires, logements vacants, répartition des logements sur le territoire,… Nous vous en dévoilons ici les principales statistiques.

L’Insee vient de publier son étude annuelle « Le parc de logements en France au 1ᵉʳ janvier 2017« , qui concentre les principaux chiffres sur le volume, la nature et la répartition géographique des logements sur le territoire. Attention : tout comme les études de l’Insee parues ces 3 dernières années, il s’agit ici d’estimations qui devront être confirmées au prochain recensement, le dernier ayant eu lieu en 2014.

34,8 millions de logements

Au 1er janvier 2017, la France métropolitaine compte 34,8 millions de logements, et 905.000 dans les DOM. Depuis 30 ans, le parc s’accroît de 1,1 % par an en moyenne. Les résidences principales sont celles dont le nombre a augmenté le plus vite : +1,1 % en moyenne contre +0,8 % pour les résidences secondaires et logements occasionnels. Ces derniers représentent 9,6 % du parc de logements, alors que les résidences principales représentent 82,1 %. Une répartition qui n’a que peu changé en 30 ans, cependant on observe une hausse de 0,9 points pour les logements vacants sur cette période.

Depuis 2006, le nombre de logements vacants s’accroît significativement dans l’ensemble des agglomérations, sauf Paris (voir graphe ci-dessous). Cette hausse concerne à la fois les logements individuels et les logements collectifs.

Évolution du nombre de logements par catégorie depuis 1987 - Insee

Évolution du nombre de logements par catégorie depuis 1987 – source : Insee

 

Par ailleurs, l’évolution entre les logements collectifs (immeubles) et individuels (maisons) est différente : après avoir progressé entre 1999 et 2008, la part de logements individuels recule légèrement. En effet, le nombre de logements collectifs augmente plus vite que celui des logements individuels après 2008 du fait des évolutions récentes de la construction neuve.

15 % des résidences principales sont concentrées dans l’agglomération parisienne

L’aire urbaine de Paris concentre à elle seule près de 15 % de l’ensemble des résidences principales de France métropolitaine. 23,7 % sont situées dans des communes rurales, 32,5 % dans des agglomérations de moins de 100.000 habitants, et 29,2 % dans des agglomérations de 100.000 habitants et plus.

La majorité des logements vacants se situe dans une commune rurale ou dans une petite unité urbaine (61 % en 2017).

Répartition géographique des logements en France en 2017 - source Insee

Répartition géographique des résidences principales en France en 2017 – source Insee

 

58 % de propriétaires en France

Près de 6 ménages sur 10 sont propriétaires de leur résidence principale en 2017, un chiffre qui reste stable ces dernières années selon l’Insee. En revanche la part des propriétaires ayant terminé de rembourser leur emprunt a augmenté, en partie sous l’effet du vieillissement de la population. En trente ans, elle est passée de 28 % à 38 % des ménages. Du côté des locataires, on en compte 39,8 % en France en 2017.

Répartition des résidences principales selon le statut d'occupation

Répartition des résidences principales selon le statut d’occupation – Source Insee