PiègeLorsque l’on cherche un logement à louer, on peut être confronté à un certain nombre de pratiques douteuses, d’abus, voire d’arnaques. En effet, l’énorme marché que représente la location immobilière entraîne forcément des dérives… Grâce à notre expérience dans la location immobilière, nous vous listons ici les principaux pièges à éviter.

Les arnaques au mandat cash

Le principe est toujours le même. De faux propriétaires passent une annonce, souvent alléchante, et demandent à ce que le candidat locataire leur adresse un dossier avec justificatifs puis un mandat cash pour réserver le logement. En général, ces faux propriétaires justifient leur demande par le fait qu’ils ne sont pas sur place et qu’ils se sont déjà déplacés pour rien. Méfiance donc lorsque vous êtes confronté à un prix clairement trop bas par rapport à la prestation indiquée.

Ce problème, qui existe depuis plusieurs années, touche essentiellement les sites de petites annonces immobilières, en particulier lorsqu’elles sont gratuites, comme le précise le site web-arnaque.com. Rappelons que LocService n’est pas un site d’annonces et que ce n’est pas le locataire qui contacte les propriétaires mais l’inverse. Nous avons par ailleurs mis en place de multiples procédures qui permettent de détecter en amont les pratiques douteuses et de contrôler les demandes abusives de faux propriétaires. De manière générale, n’envoyez jamais de mandat cash pour réserver une location ou pour garantir votre présence à d’éventuels rendez-vous.

Les abus des agences immobilières

Certaines agences immobilières, profitant souvent du fort déséquilibre entre l’offre et la demande, se permettent quelques abus. L’association UFC Que Choisir s’est penchée sur le problème en réalisant une enquête sur plus de 1 000 agences. En premier lieu : les pièces demandées pour constituer un dossier de candidature qui sont souvent strictement interdites : attestation de l’employeur, photos d’identité, relevé de compte bancaire, etc… Pour en savoir plus, LocService a dressé la liste des pièces justificatives autorisées pour constituer un dossier de candidature à la location. Il arrive parfois que ce genre d’abus se rencontre aussi auprès de bailleurs particuliers, le plus souvent par méconnaissance de la législation.

Beaucoup d’agences « oublient » également de mentionner des informations, comme les diagnostics immobiliers obligatoires dans les annonces ou bien les honoraires de location en vitrine. Enfin, les garanties demandées sont souvent exagérées voire abusives : on estime que pour plus d’un quart des locataires ayant des revenus supérieurs à 3 fois le loyer, la location leur est refusée s’ils ne possèdent pas de garant.

Les abus des administrateurs de biens

Certains propriétaires bailleurs préfèrent déléguer toute la gestion de leurs biens à des administrateurs de biens. Or, d’après  une étude de la Commission Logement et Cadre de Vie (CLCV) de mars 2011, il arrive que ces derniers surfacturent illégalement les locataires par exemple pour : un état des lieux sans présence d’un huissier, un envoi de la quittance, des frais de dossier, des frais de relance, etc… Certains vont même jusqu’à facturer au locataire le renouvellement du bail même s’il n’a pas été modifié.

Attention aux marchands de listes

C’est certainement la profession immobilière qui attire le plus de critiques. Le principe est simple. Le locataire s’acquitte d’une somme forfaitaire, autour de 200 €, pour obtenir une liste de propriétaires disposant de locations conformes à sa demande. Il doit ensuite appeler chaque propriétaire pour tenter de visiter le bien. Mais la plupart du temps, ces listes ne sont pas à jour, ou pire : dans certains cas, les propriétaires ne sont même pas au courant qu’ils sont dans la liste ! Vous risquez donc de passer beaucoup d’appels inutiles.

Les sites immobiliers avec numéro de téléphone surtaxé (08 99 …)

Le principe est de mettre en relation par téléphone un locataire avec un propriétaire ou une agence à travers un numéro de téléphone surtaxé. Le locataire doit obligatoirement composer un numéro qui commence par 08 99 … (1,34 € l’appel et 34 centimes la minute) pour joindre le propriétaire. On peut facilement imaginer la note finale après quelques appels journaliers. Pensez donc à vérifier le numéro que vous êtes sur le point de composer…

Les sites immobiliers avec annonces périmées

Conséquence d’une mauvaise gestion ou bien volonté d’améliorer artificiellement leur visibilité dans les moteurs de recherche, beaucoup de sites immobiliers ne procèdent pas à une purge rigoureuse des annonces immobilières. Conséquence pour le locataire : des annonces périmées et des appels inutiles auprès du propriétaire : « C’est loué depuis longtemps ! ». Sur LocService, le problème ne se pose pas car il n’y a pas d’annonce et c’est le propriétaire qui sélectionne les locataires. Si le bailleur contacte un locataire inscrit sur LocService…c’est que son logement est forcément disponible !

_________________

A savoir : cet article est un résumé des deux guides que nous avons publiés en PDF, téléchargeables gratuitement : « Eviter les pièges de la location entre particuliers » et « Eviter les pièges de la location avec une agence ».