Vous aviez l’habitude de louer votre appartement à Paris sur Airbnb ? A partir du 1er décembre 2017, il sera obligatoire d’obtenir un numéro d’enregistrement auprès de la mairie de Paris et de l’afficher dans vos annonces afin de pouvoir continuer d’utiliser le célèbre site de location touristique.

Paris reste une destination phare pour les touristes du monde entier, et on ne s’en plaindra pas. Mais sur Airbnb, le phénomène a explosé et ce sont près de 65.000 annonces de locations d’appartements ou de studios au sein de la capitale qui ont été déposées, représentant jusqu’à 20 % de l’offre locative de certains arrondissements. Les plus centraux sont bien sûr les plus touchés, et laissent de moins en moins de place pour les locataires « classiques », ceux qui souhaitent y habiter sur le moyen/long terme. Ce phénomène de chute de l’activité locative à l’année est d’ailleurs bien visible dans la récente étude publiée par LocService.fr (cf la carte de l’activité locative) .

Pour rappel, les locations touristiques au sein de sa résidence principale sont tolérées jusqu’à un plafond de 120 jours / an, au-delà duquel le logement change d’usage, ce qui a de lourdes conséquences financières pour le loueur (a fortiori à Paris). Pour mieux contrôler le respect de cette règle, la mairie de Paris impose désormais que toutes les locations de meublés touristiques obtiennent un numéro d’enregistrement qui devra figurer sur l’annonce diffusée sur Airbnb ou tout autre site internet.  A partir du 1er décembre 2017, les contrevenants s’exposent à une amende de 450 euros. Et ce n’est rien comparé à l’amende encourue si le propriétaire dépasse effectivement le plafond imposé : jusqu’à 50.000 euros !

Cette obligation de faire figurer le numéro d’enregistrement touche également la ville de Nice, et prochainement Bordeaux et Strasbourg.

Comment déclarer sa location ?

Déclarer son meublé touristique à Paris se fait désormais en ligne sur le service de télédéclarations de la mairie de Paris et ne prend que quelques minutes. Accéder au formulaire.

Les obligations lorsqu'on loue son logement en meublé touristique