Selon l’entourage de la ministre du logement, l’Etat dispose de peu d’informations de sources publiques et homogènes sur l’ensemble du territoire quant aux besoins en termes de logement. LocService.fr a mené une étude exclusive, analysant pour la première fois la demande locative sur l’ensemble du territoire. Lyon est la première ville pour laquelle les chiffres sont révélés. Qui sont les locataires en recherche de logement à Lyon ? Quels sont les biens les plus demandés ? Quels arrondissements sont les plus prisés ? Autant de questions auxquelles l’Observatoire de la demande locative de LocService fournit des réponses.

Origine des locataires en recherche d’un logement à Lyon

Actuellement, plus de 50 % des demandes de location proviennent de particuliers qui habitent déjà le département du Rhône et les 2/3 la région Rhône Alpes. Particulièrement attractive, la ville de Lyon attire davantage que le reste du département : 2/3 des locataires qui recherchent une location dans le Rhône s’orientent en priorité vers Lyon. Au niveau régional, l’intérêt pour Lyon se vérifie également avec 1/3 de la demande ciblée sur cette ville.

lyon_origine

Un budget moyen de 644 € par mois pour se loger en location à Lyon

Le budget dépend bien sûr du type de logement souhaité. Les petits logements sont recherchés autour de 480 €, les appartements de 620 € pour un T2 à près de 1.000 € pour les grands appartements. Quant aux locataires de maison, ils disposent en moyenne de 1.100 € de budget. Selon la profession, les budgets s’étalent de 580 € pour un étudiant à près de 800 € pour un cadre en passant par 680 € pour un fonctionnaire. Une amplitude conforme aux moyennes nationales à l’exception de la capitale.

Quels sont les arrondissements les plus prisés ?

LocService a analysé le budget moyen pour chaque arrondissement recherché. Il en ressort que pour le Vème arrondissement, un locataire est prêt à dépenser 790 € par mois contre seulement 597 € pour le IXème arrondissement, ce qui reflète l’état du parc locatif dans ces arrondissements.

lyon_budgets

Le budget logement, une source d’inégalité selon les professions

Lorsqu’un salarié ou un intérimaire est prêt à dépenser 33 % de son budget mensuel, un cadre peut se permettre d’en consacrer 24 % et seulement 20 % pour un dirigeant. Des ratios qui tendent à se rapprocher de ceux de la capitale où un cadre est lui, prêt à débourser 26 % de son salaire. Même similitude chez les fonctionnaires qui, à Lyon, accordent 26 % de leur budget au logement contre 27 % sur Paris. Cette étude semble démontrer que même si les loyers sont plus élevés à Lyon que dans la région, les salaires lyonnais atténuent le taux d’effort consacré au logement.

lyon_effort

Quels sont les types de biens recherchés ?

A plus de 68 %, les locataires recherchent des appartements (T2 au T5). Sans surprise, les locations avec une chambre indépendante (Type 2) sont les plus prisées sur Lyon. En effet, elles représentent à elles seules 1/3 des attentes des futurs locataires. Notons également que les petites surfaces, chambres et studios, représentent tout de même 30 % de la demande locative, soit 7 points de plus que la moyenne de la province, du fait du grand nombre d’étudiants dans la ville. Par ailleurs, avec 2 % des demandes de location, les maisons sont les moins demandées. Elles sont principalement recherchées par les fonctionnaires et les retraités.

Quant aux meublés, ils représentent le quart des demandes observées sur Lyon, tous types de biens confondus. Sous ce chiffre de 25 % se cachent cependant d’énormes disparités. En effet, plus le logement est petit, plus la demande de meublé est grande. Ainsi, elle grimpe à 70 % pour les chambres et descend à 47 % pour un studio. La logique est d’ailleurs la même pour les T1, où seules 21 % des demandes concernent des meublés, et se confirme avec les appartements de Type 2 où seules 11 % des demandes vont en ce sens.

Grâce à cette étude, LocService offre pour la première fois la possibilité aux collectivités, aux organismes logement, aux promoteurs immobilier de mieux cerner le profil et les attentes des futurs locataires à Lyon.

« A l’heure où l’Etat pense à redécouper les zones (A, A1, B ou C), les observatoires de l’Offre & la Demande Locative mis en place par LocService pourraient certainement aider le gouvernement à mieux cerner les vrais besoins des logements selon les villes.» conclut Richard Horbette, fondateur de LocService.

Retrouvez l’intégralité de cet observatoire : Demande locative à LYON

Paramètres de l’Observatoire de la demande locative de LocService :

  • Le budget mentionné est celui que le ménage souhaite dépenser pour sa future location charges comprises
  • Cette étude ne prend en compte que les demandes des locataires en recherche dans le parc privé
  • Les résultats ne représentent donc pas la demande locative globale et en particulier celle orientée vers les HLM