Vous avez une activité de loueur de logements meublés et vous rencontrez des difficultés économiques liées à la crise du Covid-19 ? Vous pouvez peut-être solliciter l’aide exceptionnelle d’un montant maximum de 1.500 euros accordée par le fonds de solidarité. Si l’aide ne peut plus être réclamée pour l’activité du mois de mars (la date limite était au 30/04/2020), la bonne nouvelle est qu’elle a été reconduite pour le mois d’avril : la date limite pour la demander est au 31 mai 2020.

Le fonds de solidarité, mis en place le 30 mars dernier par l’Etat avec les régions, vise à soutenir les très petites entreprises les plus touchées par les conséquences économiques de la crise du coronavirus. Il s’adresse aux commerçants, artisans, professions libérales et autres agents économiques, quel que soit leur statut (société, entrepreneur individuel, association, etc.) et leur régime fiscal et social. Or, étant donné que le loueur en meublé peut obtenir un SIRET, il est assimilable à une entreprise (même en LMNP) donc est potentiellement éligible à cette aide.

Il y a cependant plusieurs conditions à respecter, notamment constater une perte de son chiffre d’affaires en avril 2020 d’au moins 50 % :

  • soit par rapport à avril 2019,
  • soit par rapport à une moyenne des CA mensuels de 2019.

Le contribuable peut ainsi choisir l’option la plus avantageuse pour lui.

Il faut également que vous ne cumuliez pas votre activité avec un contrat de travail à temps complet (que ce soit un CDD ou un CDI), ni que vous perceviez une pension vieillesse.

La demande d’aide du fonds de solidarité s’effectue dans votre espace particulier (et non pas professionnel) sur le site impots.gouv.fr. Date limite pour vous faire indemniser pour le mois d’avril : 31 mai 2020.