Un bruit de couloir persiste au sein des réseaux sociaux et de certains blogs sur le fait qu’Emmanuel Macron voudrait taxer les propriétaires de leur logement sur une sorte de loyer fictif. Cette idée ne date pas d’hier, et était même de rigueur en France jusque dans les années 60. Pourtant, le candidat du mouvement « En Marche ! » ne l’a jamais inscrite dans son programme.

Les réseaux sociaux sont truffés de fausses rumeurs et de données manipulées. A la vue d’une information qui fait polémique, l’internaute oublie souvent de prendre du recul et d’en analyser les sources. C’est ainsi que s’est largement répandue une rumeur selon laquelle Emmanuel Macron voudrait infliger aux propriétaires de leur logement une nouvelle taxe qui concernerait un loyer fictif.

Cette taxe, qui a existé en France de 1914 à 1965, visait initialement à rétablir une certaine égalité entre les locataires qui doivent débourser régulièrement de l’argent en pure perte pour se loger, contrairement aux propriétaires. Elle avait été finalement abrogée du fait de son manque de pertinence et des difficultés qu’elle soulevait. Depuis, la remise en œuvre de cette taxe est régulièrement avancée dans un certain nombre de réflexions et de rapports. En août 2012, le think tank « Cartes sur table » met cette proposition dans une liste, qui en compte une centaine, à destination du nouveau pouvoir socialiste. Bien qu’il ne s’agisse que d’idées émanant d’un organisme extérieur au gouvernement, cela a suffit pour mettre le feu aux poudres.

Cette rumeur (maintes fois démentie) a persisté pendant tout le quinquennat de François Hollande, jusqu’en 2016 où un nouveau rapport de France Stratégies évoque cette idée. Cet organisme de réflexion et de conseils, au service du Premier Ministre, était alors dirigé par l’économiste Jean Pisani-Ferry. Or ce dernier a, depuis janvier 2017, rejoint l’équipe de campagne de Macron. Depuis cet événement, des partisans du candidat Fillon et d’extrême droite en ont profité pour faire l’amalgame entre cette hypothétique taxe et le candidat d’En Marche !, ce qui a fait enfler la rumeur notamment sur Twitter.

En réalité, le programme d’Emmanuel Macron n’a jamais évoqué la moindre idée en ce sens. Son site, en-marche.fr, prend même soin de publier un démenti à travers une tribune écrite par Jean Pisani-Ferry. Pour examiner en détail le volet « logement » du programme de Macron, rendez-vous ici.