Le Salon de l’Habitat de Clermont-Ferrand se tiendra du 11 au 14 mars à la Grande Halle d’Auvergne. Une bonne occasion pour LocService.fr de faire un point sur le marché locatif clermontois, qui compte 65 % de locataires selon l’Insee. Loyer moyen étudié charges comprises, prix au m2, budget et profil des locataires ou encore prix dans les principales villes de la région sont quelques-uns des critères analysés.

Marché locatif Clermont-Ferrand 2015Pour cette étude, LocService.fr a analysé plus de 700 offres ou demandes de locations réalisées à Clermont-Ferrand en 2015. Une infographie a été réalisée pour résumer les principaux chiffres, cliquez sur l’image ci-contre pour l’afficher en taille réelle.

Un loyer moyen à 462 €

Le marché locatif de la région Auvergne - Rhône-Alpes en 2015LocService.fr dévoile que 68 % des locataires qui souhaitent s’installer dans le Puy-de-Dôme recherchent en priorité sur Clermont-Ferrand. La ville est donc particulièrement attractive au niveau départemental et le loyer moyen charges comprises pour se loger à Clermont-Ferrand est de 462 €, soit 6 € de plus qu’en 2014. La surface moyenne et le loyer moyen au mètre carré n’augmentent que très peu, à moins de 1%, ce qui démontre une stabilité du parc de logements loués.

Si l’on compare les principales villes de la nouvelle région Auvergne – Rhône-Alpes, Clermont-Ferrand est la plus proche de la moyenne provinciale (située à 11,66 €/m²). Lyon, en tant que métropole majeure, est la plus chère avec 16,02 €/m², suivie d’Annecy connue pour ses prix particulièrement élevés en raison de son cadre et de sa proximité avec la Suisse. Grenoble, très étudiante, complète le podium avec 14,30 €/m². Saint-Etienne reste de loin la moins chère avec seulement 8,98 €/m².

Le loyer moyen de la nouvelle région se situe en 2015 à 579 €, contre 468 € au niveau du Puy-de-Dôme. A noter que le loyer au m2 augmente de 3 % dans ce département.

Clermont-Ferrand reste une ville relativement peu chère pour la région, et le loyer moyen charges comprises de 462 € est inférieur à la moyenne provinciale (564 €). Sans oublier que se loger en Ile-de-France coûte toujours 88 % de plus qu’à Clermont-Ferrand et 119 % de plus dans la capitale.

Le studio, type de logement le plus loué à Clermont-Ferrand

Clermont-Ferrand reste assez active sur le marché locatif des petites surfaces (chambres, studios et T1) qui représentent 51 % des locations. Les studios dominent le marché avec 33 % des logements loués. Une caractéristique qui illustre la forte présence étudiante à Clermont-Ferrand avec plus de 27.000 étudiants.

A noter que 24 % des logements loués sont des appartements T2 proposant une chambre indépendante. Les locations de grands appartements sont limitées à 5 % du marché clermontois, ce qui peut s’expliquer par le faible taux de rotation pour ce type de logement et la demande qui s’oriente en faveur des petites surfaces. Concernant les locations de maisons, elles sont trop faibles pour être mesurées. Plébiscités par les étudiants et les jeunes actifs, les logements meublés représentent 35 % des locations réalisées. LocService ne propose pas de locations de courte durée comme sur Airbnb et ces meublés ne sont donc pas considérés comme des « locations meublées touristiques ».

De 281 € pour une chambre à 686 € pour un grand appartement

En moyenne, les chambres se sont louées 281 € pour une surface de 12 m2, les studios 366 € pour 22 m2 et les appartements T1 406 € pour 29 m2.

Pour les appartements T2 la surface constatée est de 40 m2 et le loyer moyen de 475 €, un T3 de 64 m2 se loue 607 € et les très grands appartements se sont négociés en moyenne 686 € charges comprises.

Les loyers charges comprises selon le logement à Clermont-Ferrand en 2015

Le profil des locataires clermontois

Répartition de la demande locative à Clermont-Ferrand en 2015Le budget moyen des locataires à Clermont-Ferrand est de 515 € et reste largement supérieur aux loyers pratiqués, ce qui démontre un marché locatif détendu. Bien sûr, cela peut varier selon les recherches et la période. Ainsi 58 % des recherches émanent d’étudiants avec une forte saisonnalité en juillet-août.

63 % des locataires recherchent un logement entre 300 et 500 € à Clermont-Ferrand. Ils sont moins de 1,5 % à disposer d’un budget supérieur à 1.000 € par mois, contre 27 % à Paris.

Richard Horbette, fondateur de LocService.fr, conclut : « Les demandes des locataires clermontois sur LocService.fr se répartissent à 43 % pour les appartements, 46 % pour les petits logements (sans chambre indépendante) et 10 % pour les recherches de maisons. La majorité des locataires en recherche habitaient déjà à Clermont-Ferrand mais la ville a attiré également 13 % de Parisiens et 10 % de Lyonnais ».