Comme chaque année, LocService.fr publie son observatoire sur le marché locatif privé français de l’année passée. A partir des données collectées anonymement au niveau national en 2020, LocService.fr a étudié différentes données telles que loyer moyen, prix au m², profil des locataires, impact du Covid-19, activité locative ou encore villes les plus recherchées.

Le loyer moyen en France : 658 €

Loyer moyen en 2020 dans différentes zones de FranceGlobalement, en 2020 il fallait dépenser en moyenne 658 € par mois charges comprises pour se loger contre 646 € en 2019, soit 1,8 % d’augmentation. La surface moyenne des logements loués a tendance à diminuer : 45 m² au lieu de 48 l’année précédente, ce qui donne un loyer moyen au mètre carré de 14,62 €.

Bien sûr, tous ces chiffres cachent de fortes disparités. Ainsi, par rapport à la province, l’Ile-de-France est deux fois plus chère en termes de loyer au mètre carré, et Paris est trois fois plus chère.

La surface moyenne louée ayant généralement diminué en 2020, les loyers moyens ont eux aussi baissé, notamment en Ile-de-France où les petites surfaces sont légion. Ils restent stables dans le reste de la France.

Cependant, ils continuent de progresser dans la plupart des grandes villes. A l’instar de ce que nous avions déjà constaté l’année dernière, c’est à Bordeaux que l’on observe la hausse la plus forte avec +7,89 % sur le loyer moyen. Cette  situation s’explique par une tension locative importante, comme nous l’illustrons ci-après. Parmi les autres villes ayant sensiblement augmenté (de +3 % à +6%) se trouvent Lyon, Metz, Tours, Nantes et Rouen. A l’inverse Nîmes, Amiens et Caen sont celles qui baissent le plus, avec respectivement -0,91 %, -2,02 % et -3,29 %.

Les loyers constatés charges comprises selon le logement

En moyenne, les chambres se louent 419 € pour une surface de 14 m2 et les studios/T1 535 € pour 24 m2. Pour les appartements T2, la surface constatée est de 42 m2 et le loyer moyen de 682 €. Un T3 de 63 m2 se loue 801 € et les 4 pièces se louent 922 € charges comprises en moyenne. Les maisons, que l’on trouve le plus souvent dans les zones peu tendues, se louent en moyenne 876 €.

En alternative à la location classique, la colocation reste un moyen particulièrement économique pour se loger : il faut compter en moyenne 462 € par mois pour une chambre en colocation, moins chère qu’un studio et offrant généralement un meilleur confort de vie grâce aux espaces communs.

Loyers mopyens par type de bien en France en 2020

Les logements les plus loués en France en 2020

Les appartements d’une pièce (studios et T1) restent les types de biens les plus loués avec un tiers des locations réalisées en 2020. Ils sont suivis par les appartements T2 qui représentent 26 % du marché. Les grands appartements (2 chambres ou plus) représentent 22 % des locations réalisées sur le site, et 8 % pour les maisons.

Plébiscités par les étudiants et les jeunes actifs, les logements meublés (hors meublés touristiques) représentent 45 % des locations.

A noter que la part des meublés est en forte hausse par rapport à 2019 (où elle était de 38 %), certainement en raison du report massif des locations « Airbnb » vers la location classique, dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

30 % des recherches de locataires sont concentrées sur 6 départements

Carte de la demande locative en France en 2020Les données récoltées par LocService.fr permettent d’établir une carte de la recherche locative. On constate que les départements les plus fréquemment ciblés par des candidats locataires (zones de couleur foncée) sont :

  • Le Rhône (69) : 7 %
  • Paris (75) : 6,85 %
  • La Gironde (33) : 4,9 %
  • Les Bouches-du-Rhône (13) : 3,9 %
  • Les Hauts-de-Seine: 3,7 %
  • La Loire-Atlantique (44) : 3,4 %

 

30 % de la demande française est concentrée dans ces six départements, alors qu’il n’en fallait que cinq l’année précédente pour atteindre ce chiffre. L’Ile-de-France est la cible de 27 % des recherches de locations en France, contre 31 % en 2019.

Cette tendance est encore plus marquée dans la capitale où les recherches représentent moins de 7 % contre 10,2 % en 2019.

Quelles sont les villes les plus recherchées et les plus « tendues » ?

LocService.fr a établi le classement des 10 villes françaises les plus souvent recherchées en 2020. On retrouve à peu de choses près les mêmes que dans celui de l’année dernière :

  1. Paris (6,85 %)
  2. Lyon (4,31 %)
  3. Toulouse (2,13 %)
  4. Bordeaux (1,97 %)
  5. Nantes (1,91 %)
  6. Marseille (1,85 %)
  7. Montpellier (1,78 %)
  8. Lille (1,47 %)
  9. Angers (1,46 %)
  10. Rennes (1,42 %)

Cependant, si l’on s’intéresse uniquement à la tension locative, c’est-à-dire la difficulté à trouver un logement à louer dans une ville, ce classement change quelque peu comme l’illustre le graphique ci-dessous. On remarque, à l’instar des années précédentes, que Paris a un niveau de tension assez contenu du fait d’une offre importante.

On observe en 2020 une nette tendance à la décentralisation des recherches : il y a un transfert d’une partie des recherches des grandes agglomérations vers les villes de taille plus modeste. Elles sont ainsi plus homogènes en termes de répartition géographique. Par exemple, le top 10 des villes recherchées représente en 2020 une part de 23,4 %, contre 29,7 % en 2019. Cela se constate également dans la répartition entre départements vue dans le paragraphe précédent. Nous y voyons une conséquence de la crise sanitaire, au cours de laquelle les habitants ont sans doute aspiré à des logements plus spacieux, moins chers, dans des zones moins concentrées en population.
De la même façon, les restrictions de déplacements et les incertitudes liées aux situations de confinement semblent avoir entraîné une baisse de la mobilité : les locataires recherchant un logement dans un département différent a diminué de 8 %.

Le profil des locataires en recherche d’un logement

Au niveau national, 32 % des locataires en recherche sont des couples, qui disposent d’un budget moyen de 857 € charges comprises pour se loger, alors que les femmes seules représentent 39 % des personnes en recherche. Elles ont un budget de 658 €. Les hommes seuls (28 %) disposent d’un budget moyen de 640 €.  Plus globalement, le budget moyen des locataires s’établit à 718 €, soit 60 € de plus que le loyer moyen. Les étudiants représentent toujours une part importante des recherches : 29 % des candidats locataires en 2020 sont des étudiants contre un tiers en 2019 (absence d’étudiants étrangers, difficultés de déplacements, cours à distance,…). La famille joue toujours le rôle de garant dans la majorité des cas (63 %), tandis que 16 % des candidats affirment n’avoir aucun garant. 8 % font le choix de s’appuyer sur la garantie Visale d’Action Logement, qui continue à se développer avec 2 points de plus qu’en 2019.

Retrouvez tous ces chiffres dans notre infographie à télécharger ici.