montpellier-place-comedieDu 26 au 28 septembre 2014, le Salon de l’Immobilier de Montpellier ouvre ses portes. A partir de ses statistiques, LocService en profite pour faire le point sur le marché locatif montpelliérain

65 % des ménages de Montpellier sont locataires (source INSEE). LocService.fr dévoile que 59 % des locataires qui souhaitent s’installer dans l’Hérault recherchent en priorité sur Montpellier. L’attrait de la ville a donc une influence sur le niveau des loyers constatés.
A partir de cet observatoire, une vidéo a même été produite par LocService.fr pour que les locataires et les propriétaires appréhendent de façon ludique le marché locatif de Montpellier : à découvrir ici.

Chambres et studios : les prix évoluent peu

53 % des locations réalisées à Montpellier sont des petites surfaces (10 % de chambres, 35 % de studios et 8 % de T1) ce qui est normal pour une ville étudiante. Sur les 8 premiers mois on constate une évolution des loyers charges comprises des petites surfaces de l’ordre de 1,76 %. Dans la mesure où les charges locatives évoluent plus vite que les loyers, on peut parler de stabilité pour les petites surfaces par rapport à 2013.
En moyenne, les chambres se sont louées 361 € pour une surface moyenne de 14 m², les studios 467 € pour 23 m² et les appartements T1 504 € pour 28 m².

marche-locatif-montpellier-2014-petits-logements

Les loyers des appartements montpelliérains en baisse de – 0,42 %

Les appartements (T2 au T5) représentent 45 % de l’offre locative de Montpellier contre 46 % dans l’Hexagone. Le loyer moyen des appartements montpelliérains se situe actuellement à 726 € pour 52 m² contre 691 € au niveau national. Malgré ce niveau élevé de loyer, LocService.fr constate une baisse de -0,42 % du loyer moyen, charges comprises, des appartements loués à Montpellier sur les premiers mois de 2014. Comme la majorité des villes de Province, la récession du marché locatif liée à la faiblesse de la mobilité résidentielle des locataires face au chômage, à la baisse du pouvoir d’achat et au climat politique explique cette baisse des loyers.
En 2014, un T2 s’est loué en moyenne 630 €, un T3 824 €, un T4 977 €. Quant aux très grands appartements on dépasse les 1.150 €. Montpellier présente une proportion relativement élevée d’appartements loués meublés (15 % contre 10 % en moyenne en France).

marche-locatif-montpellier-2014-apparts

Les maisons représentent seulement 1,36 % des locations

Comme pour la plupart des grandes villes, l’offre locative de maisons à Montpellier reste limitée. Seules 1,36 % des locations réalisées sont des maisons (F2 à F5). Bien entendu, autour de Montpellier ce taux évolue rapidement. D’ailleurs, sur l’ensemble de l’Hérault, 11,11 % des locations sont des maisons, très proche de la moyenne nationale qui s’établit à 10 % des locations réalisées. Sur l’ensemble de la région Languedoc-Roussillon les maisons représentent 14,15 % de l’offre locative.
Si le loyer moyen constaté pour les maisons est de 1.158 €, ce chiffre est bien entendu à relativiser vu le faible nombre de maisons en location pris en compte et l’influence du marché locatif des grandes villas qui se louent au-delà des 1.500 €/mois.

Méthodologie : Données issues de l’étude de plus de 800 logements ayant changé de locataire à Montpellier sur LocService.fr sur les 8 premiers mois de 2014. Les évolutions sont calculées en comparant les mois écoulés de 2014 et l’année 2013.

idea Besoin d’une location sur Montpellier ? LocService permet d’y louer une chambre, un studio ou un appartement entre particuliers et sans frais d’agence.