Avec l’arrivée des beaux jours, de nouveaux petits locataires colonisent nos intérieurs : les moucherons ! Et tout le monde peut être concerné par une invasion de moucherons : occupants d’un logement propre ou insalubre, en appartement ou en maison, à la ville comme à la campagne… Si ces intrus ne sont absolument pas dangereux pour la santé et ne piquent pas, ils n’en restent pas moins passablement énervants quand ils volent par dizaines dans la cuisine et le salon en toute impunité. Et comme ces petits insectes se reproduisent à grande vitesse, il faut agir vite si on veut pouvoir s’en débarrasser rapidement. Plan d’action en trois actes pour venir à bout des moucherons dans votre appartement sans s’énerver !

Acte 1 : éliminer toutes les sources d’attraction

Petits insectes volants mesurant à peine quelques millimètres, les moucherons s’installent et se multiplient principalement d’avril à août. Attirés par la nourriture et l’humidité, le premier réflexe pour s’en débarrasser consiste donc à éliminer ce qui les attire. Comment ? Tout simplement en faisant preuve d’un peu de méthode et beaucoup de bon sens !

Tout d’abord, il est nécessaire d’éliminer toute trace de nourriture dans la maison, et principalement dans la cuisine, grand lieu de prolifération des moucherons. Pour quelques temps, le plus simple est de stocker les fruits et légumes au frigo, même si vous avez l’habitude de les laisser murir à l’air libre. Ce n’est que pour un temps ! Ensuite vérifiez que toutes vos réserves de nourriture sont stockées dans des contenants fermés et hermétiques. Cela évitera d’attirer les moucherons mais également d’autres petites bêtes. Pensez également à vider votre poubelle et votre compost. Ils attirent les moucherons qui viennent s’y nourrir et y pondre leurs œufs. Attention : ils doivent être impérativement fermés par un couvercle. Il s’agit sinon d’un véritable restaurant à ciel ouvert pour insectes !

Une fois toute nourriture mise à l’abri,  attaquez-vous à l’humidité et principalement à l’eau stagnante susceptible d’attirer les moucherons. Pour cela, videz les coupelles de récupération d’eau placées sous vos plantes vertes et lavez la vaisselle sale qui reste dans l’évier. De même ne laissez aucune bouteille ouverte et pensez à vérifier les gamelles de vos animaux.

Concernant les plantes, il est important d’arrêter pendant quelques temps de les arroser, afin que le terreau s’assèche en surface et sur au moins 1 cm de profondeur. Ainsi les œufs seront éliminés et les moucherons cesseront également d’y pondre. Et si vous repérez une plante en mauvais état dont les racines commencent à pourrir : sortez là dehors le temps de la remettre sur pied et d’éradiquer les moucherons de votre intérieur.

Acte 2 : nettoyer et piéger

Cette première étape réalisée, un grand nettoyage s’impose. Et pour cela rien de mieux que le savon noir ! Commencez par nettoyer la corbeille à fruits, l’intérieur des placards et tiroirs, les poubelles et les plans de travail. Traquez la moindre miette, il ne faut rien laisser que les moucherons puissent « se mettre sous la dent »…

Ensuite, on s’attaque aux canalisations. Il est en effet primordial de procéder à leur nettoyage avec la plus grande attention. C’est un lieu de prédilection pour les moucherons qui adorent y pondre leurs œufs. Pour se faire, deux méthodes : le bicarbonate de soude additionné de vinaigre à laisser agir au moins deux heures, ou le fameux marc de café complété avec de l’eau bouillante.

Dans un deuxième temps, il faudra éliminer les moucherons qui restent à l’aide de quelques pièges disposés stratégiquement. Le plus connu consiste à placer un bol contenant du vinaigre de pomme et quelques gouttes de produit vaisselle : les moucherons seront attirés par l’odeur du vinaigre dont ils raffolent mais resteront piégés par le liquide vaisselle. Une astuce « de grand mère » qui semble avoir largement fait ses preuves. Autre option : une bouteille contenant de la bière que vous remplacerez régulièrement.

Si vous suivez ces quelques étapes à la lettre, vous devriez être débarrassé de ces indésirables en quelques jours.

Acte 3 : prévenir les risques d’invasion

Comme vous l’aurez compris, les moucherons aiment la nourriture et l’humidité ! Il est donc primordial d’adopter les bons gestes dans votre logement si vous souhaitez éviter une nouvelle invasion. Et d’utiliser des répulsifs naturels.

Tout d’abord, on retient qu’il est important de ne pas laisser de nourriture accessible. Misez donc sur les bocaux et contenants hermétiques, faites votre vaisselle au fur et à mesure sans la laisser trainer dans l’évier… et veillez à bien surveiller vos fruits et légumes si vous choisissez de les conserver à l’air libre. Il est primordial de ne jamais laisser un fruit se gâter ! On ne peut que vous conseiller de les surveiller attentivement pour prévenir une nouvelle invasion. Une solution peut également de mettre un bouchon de liège dans votre coupe à fruits. C’est un excellent répulsif.

De la même façon, vous pouvez créer une « pomme d’ambre » que vous laisserez en permanence sur une étagère de la cuisine. Il s’agit d’un citron ou d’une orange piqués de clous de girofle. Idéale pour parfumer l’atmosphère et chasser les mauvaises odeurs, c’est également un allié de taille pour faire fuir les moucherons.

Par ailleurs, il est nécessaire de penser à vider et nettoyer régulièrement les endroits préférés des moucherons. Ainsi optez pour une petite poubelle à couvercle que vous viderez régulièrement et ne laissez pas le compost se décomposer dans la cuisine.  Pour nettoyer vos poubelles, misez sur l’eau chaude et le citron : les moucherons en détestent l’odeur ! Les canalisations doivent quant-à elle être nettoyées une fois par semaine en y versant le combo que vous préférez : du marc de café et de l’eau bien chaude ou encore du bicarbonate de soude et un peu de vinaigre blanc. Cela éliminera toute trace de nourriture et évitera que les moucherons se réinstallent dans vos canalisations. De quoi faire d’une pierre deux coups !

Attention aux bacs d’eau stagnante sous les plantes d’intérieur !

Concernant vos plantes, deux gestes sont à adopter : éviter l’eau stagnante et piquer des allumettes au soufre tête vers le bas dans le terreau. Étrange ? En fait, le soufre présent dans la tête de certaines allumettes déplait aux moucherons. Ils sont ainsi moins tentés de pondre leurs œufs. Vous pouvez également régulièrement vaporiser un mélange de savon liquide et de citron dans la terre, sur les racines et sur les feuilles de vos plantes vertes. Et sachez que l’huile essentielle de citronnelle est très efficace pour repousser les insectes nuisibles. Vous pouvez sans risque placer un coton imbibé dans le pot de votre plante.

Enfin, si la saison s’y prête, ouvrez grand les fenêtres ou faites tourner votre ventilateur ! Les moucherons détestent les courants d’air, cela les éloignera de la maison 😉