Le ministre du Logement Julien Denormandie, en collaboration avec l’ANIL, a annoncé la mise en service d’un numéro de téléphone consacré à l’habitat indigne, le 0806 706 806. Que vous soyez locataire, propriétaire ou que vous connaissiez quelqu’un dans cette situation, ce numéro est fait pour vous.

Entre 900.000 et 1.300.000 : c’est le nombre de personnes en France concernées par l’habitat indigne, selon la Fondation Abbé Pierre. Le manque de logements en France pousse de nombreux ménages à louer des logements insalubres ou dangereux, souvent auprès de marchands de sommeil peu scrupuleux. Une situation qui engendre souffrances, problèmes de santé, et parfois des drames, à l’image des effondrements d’immeubles à Marseille. Pire, les victimes se sentent généralement prisonnières : en situation précaire, parfois sans papiers ou titre de séjour, dans des villes où le marché est saturé, elles ne savent pas vers qui d’autre se tourner.

Pour lutter plus efficacement contre ce phénomène, l’Etat met en service un numéro gratuit : le 0806 706 806. Après un répondeur automatique demandant de renseigner les 2 chiffres du département concerné, l’appelant est redirigé vers l’ADIL local où un conseiller le renseignera sur les solutions possibles et les démarches à entreprendre. Ce numéro s’adresse à tout type de public, qu’il s’agisse de locataires, propriétaires, syndics, agence, simple témoin,…

Numero habitat indigne : 0806706806

Mais qu’est-ce qu’un logement indigne au juste ? Le terme « indigne » utilisé pour ce numéro englobe toutes les situations dans lesquelles le logement menace la sécurité ou la santé de ses occupants. Il peut s’agir de logements insalubres (très humides, sans ouvertures, électricité pas aux normes, risque de monoxyde de carbone, etc.) ou de logements faisant partie d’un immeuble en situation de péril, c’est-à-dire qui ne sont pas stables et menacent de s’effondrer.

A lire également : Logement insalubre, logement indécent : quelle différence ?