Grâce à ses données récoltées en 2018, LocService.fr dresse un état des lieux du marché locatif privé des principales villes de France. Aujourd’hui nous étudions notre capitale, Paris : loyer moyen, types de biens les plus loués, activité locative selon les quartiers,… Des informations qui intéresseront aussi bien les locataires que les propriétaires ou investisseurs.

Pas le temps de tout lire ? Découvrez cette étude sous la forme d’une infographie ! Cliquer ici

1.079 € en moyenne pour se loger

Rappelons d’abord que Paris compte 61,7 % de locataires (chiffre INSEE). Selon l’étude LocService.fr, le loyer moyen charges comprises pour se loger à Paris est de 1.079 € pour 31 m² en moyenne, ce qui correspond à un ratio de 35,13 €/m², en augmentation de 3,13 % par rapport à 2017.

Sans surprise, l’écart de prix avec le reste de la France est considérable : les loyers (au m²) sont en moyenne 188 % plus chers dans la capitale qu’en province ! Concernant l’Ile-de-France plus globalement, la petite couronne se situe à 23,78 €/m² et la grande couronne à 18,01 €/m² en moyenne. Boulogne-Billancourt, seconde commune la plus peuplée de région parisienne, est également la plus chère après Paris avec un loyer moyen de 30,20 €/m² cc.

Loyers à Paris en 2018 selon les types de bien

A Paris, les chambres se louent en moyenne 565 € pour une surface de 12 m2, les studios 863 € pour 22 m2 et les appartements T1 1.001 € pour 28 m2. Pour les appartements T2, la surface moyenne constatée est de 39 m2 et le loyer moyen de 1.290 €, un T3 de 60 m2 se loue 1.819 € et les très grands appartements se sont négociés en moyenne 2.471 € charges comprises. Pour se faire une idée du budget à consacrer selon les types de logements, LocService.fr propose un simulateur dédié à Paris disponible ici.

Le 6ème arrondissement reste le plus cher de Paris avec un loyer moyen charges comprises de 43,52 €/m², suivi par le 5ème (40,70 €/m²) puis le 7ème (40,20 €/m²). Le 19ème est toujours le moins cher : 31,13 €/m².

Loyers des arrondissements parisiens en 2018

Les petites surfaces en tête des locations

Le marché locatif parisien semble largement favoriser les studios qui représentent près de la moitié des locations réalisées. Les chambres (indépendantes ou chez l’habitant) représentent 12 % des locations, et 29 % pour les appartements T2. Plébiscités par les étudiants et les jeunes actifs, les logements meublés représentent 66 % des locations réalisées en 2018 (hors « locations meublées touristiques »).

Types de biens les plus loués à Paris en 2018

Où la demande locative est-elle la plus forte à Paris ?

Difficilement abordables et de plus en plus monopolisés par les locations touristiques de type Airbnb, les quartiers centraux sont les moins fréquemment recherchés par les candidats locataires en recherche d’une résidence principale. Le 4ème est le moins recherché avec 0,94 %. A l’inverse, le 15ème reste en tête des plus recherchés avec 12,86 % des recherches. C’est un des plus grands arrondissements et le plus peuplé de Paris. Il est suivi par le 11ème (8,28 % des recherches) et le 13ème (8,24 %).

Carte de la demande locative à Paris en 2018.

Carte de la demande locative à Paris en 2018. Zone la plus foncée = 12,86 %, zone la plus claire = 0,94 %

Le profil des candidats locataires

Le budget moyen des locataires pour se loger à Paris est de 997 € et reste inférieur aux loyers pratiqués, signe d’un marché très tendu. Un quart des locataires recherche un logement entre 800 et 1.000 €. 32 % sont des hommes seuls, 44 % sont des femmes seules, 24 % sont des couples et 42 % des candidats locataires sont étudiants. Paris intra-muros concentre 36 % des recherches de location en Ile-de-France, les autres préférant s’orienter vers la petite ou la grande couronne.

A Paris, les demandes des locataires se répartissent à 41 % pour les appartements d’au moins 2 pièces, et 59 % pour les chambres et studios 1 pièce. 66 % des candidats locataires cherchant un logement dans la capitale y habitent déjà, ils ne changent donc pas de ville.