Ligne haute-tension / Source : cre.frLa Commission de Régulation de l’Energie, ou CRE, a préconisé au gouvernement le mois dernier d’appliquer une hausse de près de 6 % aux tarifs de l’électricité. Bien qu’il ne s’agisse que d’une recommandation, il y a de fortes chances qu’elle soit mise en œuvre d’ici juin 2019.

Pourquoi une telle hausse ?

La CRE est une autorité administrative française chargée de veiller au bon fonctionnement du marché de l’énergie. Celle-ci, dans une délibération rendue début février 2019, préconise une augmentation de + 7,7 % HT, ce qui représente 8,3 €/MWh, soit + 5,9 % TTC, pour les tarifs bleus résidentiels et professionnels.

L’évolution des tarifs proposée par la CRE s’explique principalement par « la conjoncture internationale, avec une hausse des prix des énergies depuis janvier 2018« . En détail, elle prend en compte :

  • l’augmentation « importante » des prix sur les marchés de gros de l’énergie, c’est-à-dire l’énergie qu’il reste à acheter après avoir eu recours à celle fournie par le parc nucléaire français  (dont la part est plafonnée pour les fournisseurs alternatifs) ;
  • le doublement du prix des garanties de capacité, c’est-à-dire le mécanisme permettant de couvrir la consommation électrique des clients pendant les périodes de forte consommation.

Pour palier cette forte hausse, LocService a négocié des réductions importantes valables jusqu’au 31/03/2019. J’en profite !

Qui est concerné ?

A priori tout le monde, y compris les clients des fournisseurs alternatifs, à partir du moment où il s’agit d’un contrat indexé sur l’évolution du tarif réglementé.

Quand la facture d’électricité augmentera-t-elle ?

Dans sa délibération, la CRE souhaitait que la hausse soit appliquée « au plus tôt », soit à partir du 1er mars 2019. Mais dans un contexte de tensions sociales, le gouvernement a temporisé : il dispose de 3 mois pour répondre à cette proposition, délai qui sera vraisemblablement utilisé à son maximum pour que la hausse des tarifs de l’électricité corresponde au début de l’été où la consommation est moindre. Il faut donc s’attendre à une mise en application à partir du 1er juin 2019 au plus tard.

A noter que le gouvernement n’a pour l’instant pas prévu de baisser les taxes pour compenser, contrairement à certains autres pays européens.

La hausse pourrait être pire que prévu

Mais ce n’est pas tout : les +5,9 % recommandés sont valables pour une mise en application de la hausse au 1er janvier 2019. En cas de décalage temporel, la CRE préconise un « rattrapage » qui sera d’autant plus important que la mise en œuvre sera tardive. Il faudrait ainsi ajouter +1,1 % TTC de hausse si le gouvernement attend le 1er juin 2019.

Comment éviter cette hausse ?

ampoulePour contrer les effets de la hausse annoncée, le mieux est d’étudier les promotions du moment. LocService a négocié des offres chez Mint Energie et Total Spring qui proposent des réductions de -10 % à -15 % sur les factures d’électricité. L’autre avantage est que ces offres garantissent une électricité verte, provenant de sources renouvelables. En bonus, une troisième offre chez Eni peut vous faire économiser 20 % sur la facture de gaz.

Attention il faut faire vite, car ces offres ne sont valables que jusqu’au 31/03/2019.
>>> Cliquez ici pour en profiter.