Trouver un garant physique parmi son entourage n’est pas forcément possible pour bon nombre de candidats à la location d’un logement, alors que la plupart des bailleurs l’exigent encore. Dans ce cas, il est possible de trouver des solutions alternatives auprès de certains organismes.

Près de 40 % des locataires ont besoin d’un organisme pour se porter garant

Le garant, aussi appelé «caution», a pour rôle d’apporter une sécurité au bailleur en cas d’impayés du locataire. Selon l’Observatoire LocService 2018 sur le logement étudiant, 93 % des candidats locataires étudiants déclarent avoir trouvé un garant auprès de leur famille (91 %) ou d’amis (2 %), ce qui laisse 7 % des candidats dans l’obligation de trouver une autre solution. Ce chiffre, plutôt faible, s’explique par la relative facilité qu’ont les étudiants à solliciter l’aide de leurs parents. Mais au fur et à mesure que l’on prend de l’âge, cela peut devenir plus compliqué.

En effet, si l’on écarte les étudiants, ce chiffre change totalement. Les données récoltées sur LocService.fr indiquent qu’environ 40 % des candidats locataires ne s’appuient pas sur leur famille ou leurs amis pour trouver une caution. 23 % déclarent même n’avoir aucune caution.

Quels sont les solutions disponibles pour trouver une caution ?

Voici une liste des organismes et dispositifs possibles pour un candidat locataire n’ayant pas de garant physique :

  • La garantie Visale (gratuit) : il s’agit de la principale solution de cautionnement proposée par un organisme public, à savoir Action Logement. Si elle s’adresse à un large public (jeunes de moins de 31 ans et salariés du secteur privé ou agricole en début de contrat), tout le monde n’y a pas accès, notamment les personnes retraitées. Le dispositif Visale est réservé aux logements du parc privé. Note : ce service est ouvert aussi aux locataires étrangers à condition bien sûr de présenter un titre de séjour en règle.
  • La garantie Loca-Pass (gratuit) : Comme Visale, elle est financée par Action Logement, mais ne concerne grosso modo que les logements sociaux. Les publics éligibles sont les salariés du secteur privé et les jeunes de moins de 30 ans en recherche d’emploi.
  • Certaines entreprises privées proposant un service de cautionnement, comme par exemple Garantme, Youse, Wemind,… Certains publics non éligibles à Visale peuvent y faire appel, mais ce sont des prestations payantes : généralement entre 3 et 4 % du loyer.
  • La caution bancaire reste une solution possible mais à garder en dernier recours car peu répandue et assez contraignante : le but consiste à bloquer une forte somme d’argent sur un compte, de l’ordre d’un à deux ans de loyer, argent qui sera reversé au bailleur en cas d’impayé. Certaines sociétés comme Smartloc proposent un service similaire (payant évidemment) qui évite de passer par une banque.

Il faut cependant garder en mémoire  que certains bailleurs préfèrent souscrire une assurance loyers impayés qu’ils prennent eux-mêmes en charge. Dans ce cas ils ne peuvent pas demander un garant au locataire, sauf pour les étudiants.

Ça y est, vous avez obtenu votre caution ? Pour trouver rapidement votre location d’appartement sans frais d’agence, faites appel à LocService.fr !