Alors que la course au logement étudiant a commencé, notamment suite à la publication ce mercredi des Admissions Post-Bac, LocService publie une étude sur les principaux chiffres du logement étudiant dans le parc privé en France en 2016. La location dans le parc privé est en effet, de loin, le mode d’hébergement le plus répandu chez les étudiants qui partent du domicile parental. Quel est le budget logement d’un étudiant ? Quels sont les loyers pratiqués ? Les villes universitaires les moins chères ou les plus prisées ? Toutes les réponses dans cet article.

Pour rendre la lecture plus ludique, nous vous avons préparé une belle infographie à consulter ici !

Le studio est le type de bien le plus recherché

Les types de locations les plus recherchées par les étudiants en 2016

Pour se loger quand on est étudiant, le type de logement varie selon les besoins et le budget : chambre, studio, T1, T2,… Mais au niveau national, c’est le studio (logement 1 pièce avec salle de bain et WC) qui a le plus de succès : sur les 20.000 demandes de locataires étudiants analysées par LocService.fr, plus de la moitié (53 %) recherchent en priorité un studio. Ce pourcentage monte même à 60 % si l’on inclut les appartements de type T1. Les appartements avec une chambre séparée (T2) sont le choix de 17 % d’étudiants, généralement en couple ou plus aisés. La simple chambre étudiante, qu’elle soit indépendante ou chez l’habitant, recueille 11 % des recherches alors qu’un logement en colocation est plébiscité par 12 % des étudiants.

Au niveau national, le budget logement des étudiants est de 595 € mais varie fortement selon les secteurs. En province, un étudiant dispose d’un budget de 518 € contre 616 € en grande couronne parisienne et 718 € en petite couronne. Quant aux étudiants qui souhaitent habiter Paris, leur budget moyen, charges comprises, est de 821 €.

Les loyers moyens selon le type de logement

Loyers moyens des logements étudiants en France en 2016En moyenne, les chambres étudiantes se louent 383 € pour une surface de 14 m2, les studios 477 € pour 24 m2 et les appartements T1 487 € pour 30 m2. Pour les appartements T2, la surface constatée est de 43 m2 et le loyer moyen de 630 €. En général, la colocation est la solution la moins onéreuse. De plus, l’étudiant bénéficie d’un espace commun plus important. Ainsi, un logement partagé par 2 colocataires permet un loyer individuel moyen de 380 € et descend à 324 € si le logement est occupé par 3 colocataires.

A noter qu’une chambre en résidence étudiante privée est 9 % plus chère qu’un studio loué entre particuliers. De même, 45 % des étudiants préfèrent un logement loué meublé. Bien entendu, ces données ne sont que des moyennes.

 

Quelles sont les villes étudiantes les moins chères ?

Sachant que plus de 53 % des étudiants recherchent en priorité un studio, il est intéressant de comparer les loyers pratiqués pour ce type de bien dans les principales villes universitaires (voir carte ci-dessous). Ainsi, se loger dans un studio à Brest, Poitiers, Limoges ou au Mans coûte 60 % moins cher que dans la capitale. D’ailleurs, 9 des 10 villes étudiantes les plus onéreuses se trouvent en région parisienne avec des loyers de plusieurs centaines d’euros de plus qu’en province. En dehors de l’Ile-de-France, les villes étudiantes les plus chères pour louer un studio restent Nice, Lyon, Bordeaux Villeurbanne, Marseille, Montpellier et Lille.

La carte de France des loyers de studios en 2016Le top 5 des villes étudiantes les plus recherchées sont :

  1. Paris
  2. Lyon
  3. Bordeaux
  4. Toulouse
  5. Montpellier

L’attrait et l’influence de certaines universités ou grandes écoles favorisent Bordeaux, Toulouse et Montpellier derrière Lyon et Paris. A noter que l’Ile-de-France concentre près de 37 % des recherches de logements étudiants.

Les garants des étudiants

Beaucoup de propriétaires apprécient de louer à des étudiants en raison de la caution des parents. Sans surprise, la famille assure donc dans 90 % des cas le rôle de garant. D’autres étudiants (2%) se tournent vers des amis alors que 3,5 % cherchent une location sans avoir de garant. A noter que seulement 1,8 % des étudiants s’appuient sur le dispositif CLÉ (Caution Locative Étudiante) garanti par l’état.

ideaA savoir : ce mercredi 8 juin, à partir de 14h, sont connus les résultats de l’Admission Post-Bac. Les étudiants de terminale qui avaient formulé leurs voeux peuvent enfin connaître les établissements d’enseignement supérieur dans lesquels ils sont admis. Sachant plus précisément dans quelle ville ils iront étudier, ceux qui ne l’ont pas encore fait doivent entamer rapidement leur recherche de logement étudiant.