La suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages ne restera pas une simple promesse de campagne : la mesure a été votée samedi dernier à l’Assemblée Nationale. La taxe sera progressivement diminuée sur 3 ans jusqu’à sa suppression complète.

Tirelire cochon
L’une des mesures phares du budget 2018 a été votée à l’Assemblée Nationale par 65 voix contre 14. Il y aura donc bien une suppression progressive de la taxe d’habitation sur 3 ans pour 80 % des ménages, selon le calendrier suivant :

  • -30 % en 2018
  • -65 % en 2019
  • -100 % (suppression totale) en 2020

Qui sera concerné par la suppression de la taxe d’habitation ? Cette mesure s’appliquera pour les ménages ayant des revenus inférieurs ou égaux à :

  • 30 000 euros par an pour un célibataire ;
  • 48 000 euros pour un couple sans enfant ;
  • 54 000 euros pour un couple avec un enfant ;
  • 60.000 euros par an pour un couple avec 2 enfants ;
  • 66 000 euros pour un couple avec 3 enfants.

Le coût pour l’État s’élèvera à 3 milliards d’euros l’an prochain, puis 6,6 milliards d’euros, et enfin 10,1 milliards en 2020. Les pensionnaires de maisons de retraite (EHPAD), du moins ceux pour lesquels la taxe d’habitation est incluse dans le tarif mensuel, verront ce tarif diminuer d’autant.