Le dispositif Visale, dont nous parlions déjà fin novembre dernier, est lancé officiellement ce mercredi 20 janvier 2016. L’occasion de faire le point sur ce nouveau dispositif de garantie des loyers qui vise à remplacer la GRL.

Logo VisaleLe lancement de la garantie VISALE, qui devait se faire en théorie au 1er janvier 2016, a lieu finalement aujourd’hui mercredi 20 janvier à l’occasion d’une conférence de presse en présence de la Ministre du Logement Sylvia Pinel, de Jacques Chanut (président Action Logement) et de Jean-Jacques Denizard (président de l’APAGL, l’organisme qui gèrera Visale). Cette présentation coïncide avec la mise en ligne du site visale.fr dont la fonction est de centraliser toute la gestion des demandes de Visale aussi bien pour les locataires que pour les bailleurs.

Visale, une aide pour les locataires qui n’ont pas de garant

Ce nouveau dispositif a principalement pour but de se porter caution pour les personnes qui souhaitent déménager dans le cadre d’un nouvel emploi, mais qui sont en difficulté pour présenter un garant au bailleur. En effet, il n’est pas toujours facile de trouver une personne dans son entourage qui est prête à prendre en charge des impayés de loyers, ou qui ait des revenus suffisants pour le faire. Ainsi, en aidant la mobilité résidentielle (c’est-à-dire la possibilité de déménager), on aide l’emploi. Visale est un dispositif créé par le groupe Action Logement, donc essentiellement destiné aux salariés. En somme, avec Visale, c’est Action Logement qui se porte garant pour le locataire.

Mais comme le rappelle le site, ceci n’affranchit pas le locataire du paiement des loyers : en cas d’impayés, l’organisme règle les loyers au bailleur à la place du locataire, mais ce dernier doit rembourser sa dette auprès d’Action Logement.

Comment bénéficier de la garantie Visale ?

Cela fonctionne un peu comme l’obtention d’un visa. D’ailleurs, Visale est l’acronyme de « Visa pour le Logement et l’Emploi ». Le locataire fait sa demande de visa (valable 3 mois maxi) sur le site,  et de son côté le propriétaire doit lui aussi se rendre sur le site pour créer son compte et générer un contrat de cautionnement. Cela doit bien entendu se faire avant la signature du bail.

Les locataires éligibles sont les salariés du secteur privé non agricole :

  • Salarié de plus de 30 ans quel que soit son contrat de travail (hors CDI confirmé) et entrant dans un logement dans les 3 mois de sa prise de fonction
  • Salarié de moins de 30 ans quel que soit son contrat de travail et entrant dans un logement dans les 12 mois de sa prise de fonction
  • Tout ménage entrant dans un logement locatif privé via un organisme agréé d’intermédiation locative.

Le taux d’effort (part du loyer dans les revenus du ménage) ne doit pas être supérieur à 50 %, ou bien compris entre 30 et 50 % pour les salariés de moins de 30 ans en CDI confirmé. Le logement doit être un logement privé (pas de HLM) vide ou meublé et doit être la résidence principale du locataire. Pour les couples cotitulaires du bail, il suffit que l’un bénéficie de Visale pour que l’ensemble du ménage en bénéficie. En cas de colocation, il faut que le bail soit individualisés pour que Visale puisse fonctionner. Enfin parmi les conditions pour en bénéficier, citons également que le bail ne peut être conclu entre membres d’une même famille, et que le loyer charges comprises ne doit pas dépasser 1300 € ou 1500 € pour Paris.

Rappelons également que conformément à ce qui avait déjà été annoncé, la garantie Visale est gratuite aussi bien pour les propriétaires que les locataires, le dispositif étant financé par les entreprises.