Après avoir analysé plus de 1.600 demandes de locations d’étudiants, LocService.fr a publié une infographie pour illustrer le marché de la location étudiante dans le parc privé toulousain. Quels types de biens recherchent les étudiants à Toulouse ? Quel est leur budget ? D’où viennent-ils ? Qui sont leurs garants ? Quels sont les loyers pratiqués ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur le marché du logement étudiant toulousain en 2018 dans cette étude.

49 % des étudiants toulousains préfèrent se loger dans un studio ou un T1

Sur les 1.665 demandes de locataires étudiants analysées par LocService.fr, quasiment un étudiant sur deux recherche en priorité un studio ou un appartement T1 (une pièce). L’appartement avec une chambre (T2) est le choix de 17 % d’étudiants. La chambre étudiante, indépendante ou chez l’habitant, recueille seulement 6 % des recherches alors qu’un logement en colocation est plébiscité par 28 % des étudiants. Le budget moyen d’un étudiant à Toulouse est de 565 €, ce qui est supérieur à la moyenne provinciale (527 €) mais nettement moins élevé que le budget d’un étudiant parisien (842 €).

Les loyers moyens des logements étudiants à Toulouse

Les loyers moyens constatés à Toulouse pour les logements étudiants dans le parc privé

Le graphique ci-dessus permet de situer le loyer moyen charges comprises d’un logement étudiant sur Toulouse. La chambre indépendante ou chez l’habitant reste la solution la plus économique pour l’étudiant à 377 € charges comprises en moyenne. Une chambre en colocation se trouve à des prix quasi similaires (392 €) tout en offrant des avantages en termes d’espace de vie et de convivialité. Quant aux chambres en résidences étudiantes sur Toulouse, elles offrent certes des services mais leur loyer est comparable à celui d’un appartement T2. Bien entendu, ces données ne sont que des moyennes. Sachant que le studio est le type de bien le plus recherché par les étudiants, il est intéressant de comparer les loyers pratiqués pour les studios dans les principales villes universitaires de la région.

Les loyers moyens, charges comprises, observés en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées pour un studio étudiant.

Les loyers moyens, charges comprises, observés en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées pour un studio étudiant.

On constate que louer un studio dans la ville rose est un peu plus abordable qu’à Montpellier. Cependant, Toulouse reste nettement plus chère que les autres villes de la région dont les loyers ne dépassent pas la barre des 400 € par mois. Toutefois, un studio étudiant sur Toulouse coûte 45 % de moins que dans la capitale (830 €).

Qui sont les garants des étudiants ?

Beaucoup de propriétaires de Toulouse apprécient de louer à des étudiants en raison de la caution des parents. Sans surprise, la famille assure donc dans 91 % des cas le rôle de garant. D’autres étudiants (2 %) se tournent vers des amis alors que 3 % ne disposent d’aucun garant. Seuls 3 % des étudiants s’appuient sur les dispositifs CLÉ (Caution Locative Etudiant) ou Visale, qui fournissent une caution aux étudiants garantie par l’Etat.

D’où viennent les jeunes qui étudient à Toulouse ?

Les demandes étudiées montrent que 24 % des étudiants cherchant à se loger sur Toulouse y habitaient déjà auparavant, ils ne changent donc pas de ville. 6 % proviennent de l’outre-mer, et 5 % de l’étranger. Les étudiants originaires de Paris et de Bordeaux complètent ce TOP 5 de la mobilité des étudiants vers Toulouse.

Besoin d’un logement étudiant à Toulouse pour la rentrée ? Sur LocService.fr, de nombreuses offres d’appartements, studios, chambres, meublés vous attendent. Cliquez ici.