A l’occasion du Salon de l’Immobilier de Toulouse, qui s’est tenu début octobre au Parc des Expositions, LocService.fr, spécialiste de la location entre particuliers, a publié une nouvelle étude sur le marché locatif privé toulousain en 2018. Celle-ci se base sur un échantillon de 3.932 offres ou demandes de locations à Toulouse enregistrées sur le site pendant les 8 premiers mois de l’année 2018.

589 € en moyenne pour se loger à Toulouse

Selon l’étude LocService.fr, le loyer moyen charges comprises pour se loger à Toulouse est de 589 € pour 38 m² en moyenne, ce qui correspond à un ratio de 15,32 €/m², en augmentation de 3,15 % par rapport à l’année précédente. Il faut cependant noter que cette hausse est due en grande partie aux recherches de logements étudiants qui sont surreprésentés dans l’échantillon analysé, auquel il manque les 4 derniers mois de l’année 2018. Les locations réalisées par ce type de public étant plus souvent des petites surfaces, celles-ci ont tendance à faire augmenter le loyer au mètre carré. De plus les loyers sont exprimés ici charges incluses, charges qui ont tendance à augmenter plus vite que les loyers.

Comparé au reste de la France, le loyer moyen sur Toulouse est légèrement supérieur à la moyenne provinciale (565 €) mais l’écart reste conséquent par rapport à la capitale : Toulouse est 44 % moins chère que Paris.

Les chambres se louent en moyenne 393 € pour une surface de 13 m2, les studios 466 € pour 23 m2 et les appartements T1 508 € pour 28 m2. Pour les appartements T2, la surface constatée est de 41 m2 et le loyer moyen de 614 €, un T3 de 63 m2 se loue 771 € et les très grands appartements se sont négociés en moyenne 952 € charges comprises.

Loyers moyens à Toulouse selon le type de bien en 2018

Si l’on compare le loyer moyen charges comprises des principales villes de la région Occitanie, Toulouse est la seconde ville la plus chère après Montpellier qui affiche, elle, un loyer moyen de 16,33 €/m². L’écart de prix est important avec Sète et Nîmes (moins de 13 €/m²) et les suivantes.

Comparaison des loyers dans la région Occitanie en 2018

Les petites surfaces en tête des locations à Toulouse

Le marché locatif toulousain semble favoriser les studios, qui représentent 29 % des locations réalisées. Si on y ajoute les locations d’appartements T1, ce chiffre grimpe à 45 %. Quant aux appartements T2, ils affichent également une part importante des locations avec 28 %. Plébiscités par les étudiants et les jeunes actifs, les logements meublés représentent 42 % des locations réalisées dans l’année (hors « locations meublées touristiques »).

Carte de l’activité locative à Toulouse

L’infographie présentée ci-dessous précise les quartiers toulousains ayant la plus forte activité locative en 2018. On remarque une activité particulièrement dense dans le quartier Compans-Caffarelli, quartiers d’affaires qui accueille également des grandes écoles, ainsi que dans la partie sud-est aux abords de l’université (Rangueil, Saouzelong). L’activité locative est aussi particulièrement forte près de la gare dans le quartier Bonnefoy.

Activité locative à Toulouse en 2018

Quelles sont les habitudes de recherche des candidats ?

A Toulouse, les demandes des locataires se répartissent à 53 % pour les appartements, 41 % pour les petits logements, c’est-à-dire les chambres ou les studios, et 6 % pour les maisons. Le budget moyen des locataires pour se loger à Toulouse est de 623 € et reste supérieur aux loyers pratiqués, signe d’un marché relativement équilibré. Un peu plus de la moitié (51 %) des candidats locataires sont étudiants, ce qui est au-dessus de la moyenne nationale située à 34 %.