Manifestation contre la reprise des expulsions (source : Le Monde)La trêve hivernale, qui protège chaque année les ménages poursuivis pour impayés de loyers, prend fin aujourd’hui pour cette année. Elle avait été prolongée de 15 jours par anticipation de la loi Alur qui prévoyait cette mesure.Les familles menacées d’expulsion et les SDF, jusqu’à présent protégés grâce à la trêve hivernale qui a débuté le 1er novembre, sont de nouveau exposées à partir d’aujourd’hui. La fin de la trêve hivernale signe la reprise des expulsions locatives et la fermeture de centaines de places d’hébergement dédiées aux plus démunis.

Depuis dix ans, les décisions judiciaires d’expulsion pour impayés ont augmenté de 37 %, atteignant 115 000 cas en 2012, et les expulsions effectives avec le concours de la force publique ont doublé, pour atteindre près de 13 000 cas. Mais comme de nombreux ménages en difficulté quittent leur logement d’eux-même avant d’être mis à la porte, c’est « plutôt de 40 000 à 45 000 familles qui sont touchées par une expulsion », affirme Christophe Robert, de la Fondation Abbé-Pierre.

Le coût du logement et des charges qui ne cessent d’augmenter, conjugués aux effets de la crise, plongent de plus en plus de familles dans la pauvreté.