Femme plante un clou dans un mur« Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous » chantait Serge Gainsbourg… Si le refrain est joli, dans la réalité, percer les murs de son logement peut s’avérer un peu plus délicat à gérer lorsque l’on est locataire. Car si il est bien normal de vouloir se sentir chez soi même en location, peut-on vraiment aménager son logement comme on le veut ? Poser un cadre ou une étagère aura t-il la même incidence ? Quelles sont vos droits et obligations par rapport à votre propriétaire ? On vous explique tout !

Faire des trous dans les murs : c’est possible !

En tant que locataire, il est normal que vous souhaitiez aménager et décorer votre logement à votre goût. Et vous vous projetez déjà : poser une étagère dans la chambre, fixer quelques cadres et miroirs dans le salon, et pourquoi pas installer des meubles hauts dans la cuisine… Oui mais voilà : avez-vous le droit de faire des trous dans les murs du logement que vous louez ? La question mérite d’être posée ! En fait, concrètement, vous avez deux obligations en tant que locataire :

  • vous assurer du bon entretien du bien et de ses éléments ;
  • ne pas causer de dégradations, des dégâts ou des vols.

Du côté de votre propriétaire, l’article 6d de loi du 6 juillet 1989 est très claire. S’il doit vous remettre un logement en bon état,  il ne peut « pas s’opposer aux aménagements réalisés (…), dès lors que ceux-ci ne constituent pas une transformation de la chose louée ».

En clair  : rien ne vous interdit de faire des trous dans vos murs pour les décorer ou aménager l’espace, à la condition que vous les remettiez en état avant votre état des lieux de sortie.

L’épineuse question de la responsabilité

Il faut cependant garder en tête que les trous dans les murs peuvent être de différents types et donc peuvent correspondre à différentes responsabilités.

Ainsi de petits trous réalisés pour fixer des éléments au mur ou décorer votre logement sont de l’ordre de l’aménagement. Nul besoin donc d’avoir l’autorisation de votre propriétaire pour les réaliser. Il sera en revanche de votre responsabilité de les reboucher avant votre départ. De la même façon, les trous causés accidentellement devront être impérativement réparés si vous souhaitez récupérer votre dépôt de garantie.

En revanche, il peut arriver que des trous apparaissent du fait de l’usure des murs. Dans ce cas là, si l’usure du mur relève d’une utilisation normale, vous ne pourrez pas être tenu pour responsable de l’apparition de ces trous et n’aurez donc pas à prendre en charge la remise en état du mur concerné. Mais si cette usure est liée à une négligence de votre part dans l’entretien du bien loué (manque d’aération, stockage dans une pièce inadaptée…) alors votre responsabilité pourra être engagée. Et les travaux de remise en état être à votre charge.

Comment reboucher des trous dans un mur ?

Avant de penser à reboucher les trous, il s’agit dans un premier temps de tous les repérer ! Une fois l’ensemble des trous à reboucher identifiés, pensez à bien nettoyer la zone de mur concernée. Car pour une réparation de qualité, la zone à reboucher doit être propre et nette. Ensuite, un simple enduit de rebouchage universel fera l’affaire, sous la forme qui vous conviendra le mieux,  mais vous pouvez aussi opter si vous le souhaitez pour des enduits spécifiques. Il existe en effet des enduits dédiés à certaines dégradations, comme une fissure ou un gros trou.

A noter cependant : un simple rebouchage ne sera pas toujours suffisant pour redonner son aspect d’origine à votre mur. Si le rebouchage est trop visible, avec des lignes de démarcations très nettes ou une irrégularité d’aspect, il sera nécessaire de poncer voire de repeindre le mur concerné.  Pour les gros trous, appliquer un enduit de lissage peut également être nécessaire.

Pour les moins bricoleurs, sachez cependant, avant d’entreprendre des aménagements, qu’il existe des solutions qui permettent de décorer sans faire de trous dans les murs. Languettes adhésives, Patafix, systèmes de ventouses ou barres télescopiques… autant de solutions en tant que locataire qui permettent de ne pas percer vos murs. A bon entendeur…

Quelles conséquences en cas de trous non rebouchés ?

En définitive, la règle est simple : si les murs de votre logement ne sont pas rendus dans le même état que celui noté dans votre état des lieux d’entrée, votre propriétaire pourra vous facturer le montant des travaux de remise en état. Mais si un simple trou de clou peut ne pas être retenu, de nombreux trous de cheville non rebouchés pourront donner lieu à une retenue de caution.

On constate dans les faits une retenue moyenne de 10€ par trou et la note finale peut donc s’avérer salée pour le locataire qui choisirait de ne pas reboucher les trous réalisés. Un seul conseil donc : pensez à reboucher avant l’état des lieux de sortie, et tout se passera bien !

Et pour éviter toute mauvaise surprise, soyez vigilant lors de votre état des lieux d’entrée et faites notifier tous les trous constatés 😉