L’association CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie) a récemment publié les résultats d’une enquête sur le logement des jeunes, leurs attentes et leurs conditions. Des chiffres intéressants et qui illustrent parfaitement ce problème de société, auquel la ministre du logement Cécile Duflot tente tant bien que mal de trouver des réponses…

80 % des jeunes interrogés (sur un total de 650 personnes) ont rencontré des difficultés pour accéder à un logement : c’est le constat inquiétant que dresse la CLCV suite à cette enquête, et qui résume bien la situation. Pour faire face à ces difficultés, ils sont 33 % à réclamer en priorité un meilleur encadrement des loyers. Il faut dire que pour un tiers des sondés, le budget mensuel attribué au logement dépasse 50 % de leurs revenus. Pour 26 % d’entre eux, l’amélioration de la situation passe par une revalorisation des aides au logement, et 25 % estiment qu’il faut développer l’assistance aux démarches.

Plus surprenant : un quart des sondés n’a pas accès ou pas connaissance de l’existence d’une aide au logement. Par ailleurs, cette enquête met le doigt sur une pratique pourtant interdite par la loi et déjà dénoncée dans ce blog : près d’un tiers des jeunes ont déjà été confrontés à des propriétaires demandant un chèque de réservation ! Parmi ces derniers, 90 % se sont pliés à la demande et on versé l’argent. Qui oserait dénoncer un propriétaire indélicat dans des secteurs où il est mission impossible de trouver une location pour un étudiant ? Et d’ailleurs, combien de jeunes sont réellement conscients de l’illégalité de cette pratique ?

Enfin, on apprend avec cette enquête que 46 % des sondés qui louent un logement ont opté pour une location meublée, plus pratique. Un chiffre qui concorde avec celui déjà annoncé par LocService : 43 % des étudiants en France recherchent un meublé. Concernant la colocation, cette solution économique a été choisie par 23,5 % d’entre eux.

Enfin, on peut constater que la location de particulier à particulier a le vent en poupe : c’est le moyen le plus utilisé par les étudiants pour trouver un logement, à savoir 33 %, suivi par la location auprès d’un professionnel (29 %) !