Nous vous présentons aujourd’hui une nouvelle vidéo résumant les principales étapes à suivre pour mener à bien votre recherche de location ou colocation étudiante en France…

 

Voici un récapitulatif du contenu de la vidéo.

1) Etudier le secteur

Quels sont les loyers pratiqués dans la ville où vous souhaitez vous installer ? N’y a-t-il pas une autre ville à proximité dans laquelle les loyers seraient moins chers ? Pour le savoir, consultez la Cote des Loyers LocService (gratuit). L’outil permet notamment de comparer 2 villes simultanément.

Quels sont les secteurs de la ville à privilégier ? Les quartiers recommandés ou au contraire à éviter ? Les choses à savoir en termes de commodités, transports, embouteillages, animations, etc. ? Pour cela, une recherche internet de type « avis habitants + ville » ou « meilleurs quartiers + ville » par exemple devrait vous orienter vers des sites utiles : forums, sites d’avis, articles… Demander des conseils sur les réseaux sociaux peut également être une bonne solution.

2) Définir ses capacités

Pour orienter votre recherche, en règle générale il faut viser un loyer maximal égal à environ un tiers des revenus de l’étudiant ou de ses parents si ce sont eux qui paieront le loyer. Pour savoir ensuite quel type de bien vous avez le plus de chances de trouver avec ce budget, n’hésitez pas à essayer notre autre simulateur gratuit, le Locamètre.

Budget serré ? Besoin de faire des économies ? Pensez à la location entre particuliers : en évitant les agences, vous économisez plusieurs centaines d’euros d’honoraires. Par ailleurs, demandez-vous si vous ne voudriez pas opter pour la colocation : ce mode d’habitation, en plus de créer des liens avec de nouvelles personnes, revient en moyenne moins cher que louer un studio indépendant alors que les colocataires bénéficient de plus grandes surfaces.

3) Trouver un garant

Pour sécuriser le paiement des loyers, le bailleur demande un général un garant, voire plusieurs. Évidemment, ce garant doit avoir des revenus stables et suffisants. Si vous n’avez personne dans votre entourage qui puisse endosser ce rôle, n’hésitez pas à solliciter la garantie Visale proposée par l’État.

4) La recherche de logement

Créez une demande de location sur LocService.fr en indiquant bien qu’il s’agit d’un logement pour étudiant. LocService.fr permet aussi de rechercher une colocation : cliquer ici.

Dans les grandes villes, la recherche par temps de transport permet de cibler des logements ayant un accès rapide à votre lieu d’études.

5) Le dossier locataire

Pour optimiser vos chances de trouver, vous pouvez télécharger votre dossier locataire de manière sécurisée chez notre partenaire Dossier Facile. Pour cela, il faut cliquer sur le lien prévu à cet effet dans votre espace locataire LocService. Rappelons au passage que la loi fixe une liste précise des documents qu’un bailleur peut demander à un candidat locataire, toute demande de document qui sort de ce cadre est illégale.

6) Être réactif…mais prudent

Lorsqu’un bailleur se montre intéressé par votre candidature, soyez réactif, sinon un autre prendra votre place. Dans la plupart des villes universitaires les logements disponibles partent très vite et ça ne va pas en s’arrangeant !

Mais attention aux éventuelles arnaques : évitez d’envoyer de l’argent avant d’avoir signé un bail, et encore moins avant d’avoir visité le bien. Nous vous recommandons de lire cet article à ce sujet.

7) La visite

Visitez attentivement le logement en vérifiant le bon état des équipement. Pour rappel, le bailleur a l’obligation légale de fournir un logement dont les équipements sont en bon état de fonctionnement. Par ailleurs, n’oubliez pas de faire un tour dans le quartier pour « prendre la température ».

8) L’entrée dans les lieux

A la remise des clés, n’oubliez pas de procéder à un état des lieux détaillé. Vous pourrez alors fournir le dépôt de garantie, qu’on appelle souvent « chèque de caution » (et que le bailleur a le droit d’encaisser), ainsi que le premier mois de loyer proportionnellement à la date d’entrée. Par exemple si le bail commence le 15 août, vous ne paierez que le loyer à hauteur de la période du 15 au 31 août.